www arretezmoiquelquun point com

Arrêtez-moi quelqu'un. Je relaie le lien vers le grand « Je désobéis ». Déjà 2734 photos depuis hier. Où suis-je ?

Conte à rêver debout, un mardi matin pluvieux [bande sonore et parfums d'accompagnement fournis gratuitement par les camions poubelles] :

Charest attendant le retour du calme, juste un peu. Un jour ou deux sans casse et sans arrestations. Ensuite il convoque la presse, tout sourire [comme Line Beauchamp l'autre jour : au fait, pourquoi souriait-elle autant, madame Beauchamp ?] pour annoncer sa démission sans perdre la face. En profite pour se vanter d'avoir réussi à faire taire les méchants carrés rouges et à rétablir la paix sociale. Ça presse, la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction commence à matin.