50. aoutchie

J'abuse un peu des lits, matelas, divans, fauteuils, coussins et autres couchettes ces temps-ci. Je passe les trois-quarts de mes journées couchée et mes nuits j'ose même pas en parler. S'il existe un endroit où brûlent les feux crépitants de l'enfer, ça doit ressembler à ça et à rien de moins.

Le peu de mes précieuses minutes à la verticale : essayer de cuisiner [sommairement], manger et boire, me laver un peu, m'habiller sans trop hurler ni me contorsionner, m'attacher les cheveux, lire le journal, ranger [le minimum], ouvrir la porte pour faire entrer et sortir le chat, et tout le reste.

Mais qu'est-ce qui t'arrive, me direz-vous ? Il m'arrive que je me suis blessée mercredi dernier [en bêchant le jardin, c'est bête, je sais, mais les accidents ne le sont-ils pas toujours ?] Ne pas s'inquiéter. Rien de trop grave ni d'irréparable, mais ça fait mal en chlimbelinkelink [cependant].  

bienmassage

Et ça porte le nom d'entorse lombaire. Droite.

Demain : la suite de mes nombreux malheurs sans en oublier aucun.

D'ici là, je vous embrasse tendrement.