44. éclairs de grimoire

Quelqu'un a-t-il déjà lu le Grimoire de Roland Giguère ? Je m'organise pour mettre la main dessus de temps en temps et je me régale, pour mieux m'éloigner de moi-même et de ce qui me taraude, et mettre l'eau à la bouche, des mots dans la louche :

Pour avoir une idée du silence : remplir d'encre noire un aquarium, y mettre deux ou trois grillons et placer l'aquarium devant un miroir. Dites-vous bien qu'on cherche à atteindre le fond de la nuit.

Pour oublier : répéter indéfiniment « mémoire facile ».

Pour inonder la solitude : aborder la première île en vue, chercher les causes du naufrage et réveiller les volcans s'il s'en trouve.

Pour abuser d'elle : se la mettre à dos.

Pour entrer dans l'intimité des choses : se faire infiniment petit.

Pour passer la fièvre : apprivoiser une nuée de griffons ; une fois apprivoisés, les nourrir de quelques soleils.

Pour avoir le dernier mot : apprivoiser la phrase tout en la laissant courir dans la marge.

Pour faire le vide dans une forêt : énoncer à haute voix quelques théorèmes de géométrie plane.

Pour aller loin : ne jamais demander son chemin à qui ne sait pas s'égarer.

Pour réfléchir : détruire ce qui nous manque.

vue sur corde de bois qui attend sous la neige derrière une fenêtre embuée un peu glacée, le 10 décembre 2005

Il y en a beaucoup d'autres, je n'ai pas tout recopié, tout de même. Et pas à la suite non plus, j'ai pigé ici et là parmi ceux que je préfère. Découvert Grimoire dans une petite anthologie Poésie du Québec* qui trainait dans le bas de ma bibliothèque, livre non classé, jamais rangé parce que je ne sais pas où le mettre et qu'il s'entête à traîner partout. D'ordinaire je n'aime pas les anthologies à moins d'y dénicher des perles comme celle-ci.

Oeuvres à découvrir, de Roland Giguère [1929-2003] : Temps et lieux, La main au feu, Forêt Vierge Folle, Illuminures, Coeur par coeur, L'âge de la parole. Plusieurs autres titres sur le site de L'Île, avec bibliographie complète, c'est très pratique.

_____________
* Poésie du Québec, anthologie composée par Alain Bosquet, 1966, 1968, Éditions Seghers, Paris et HMH Montréal.