113. comme dans une maison de verre

2004.01.25_jacinthe

Avec un appareil photo de bonne qualité je pourrais prendre de meilleurs clichés de la belle jacinthe. Elle est d'un rose éclatant, plus clair que celui de ces images. Ce que nos yeux voient dépassent toujours, en profondeur et en détails, ce que la camera peut capter. Comme si la plante éprouvait de la pudeur à livrer l'entièreté de son essence et de ses charmes à tout vent.

2004.01.25_jacinthe

Trop froid pour rester longtemps dehors. Ici les vitres sont toujours tapissées de givre. J'ai passé la moitié de ce dimanche rue de la Commune à nourrir le feu et la tendresse, et à regarder le fleuve s'étirer comme un serpent gelé, et l'autre moitié ici dans ce bureau à flâner et lire, et à mettre en ligne quelques pages dans mes Carnets d'hiver.

Après la sieste de l'après-midi, nous avons sorti les tubes de couleur et les pinceaux, et j'ai commencé un petit tableau abstrait avec du noir, du rouge et des lumières. Sur de la vraie toile avec de la peinture à l'huile. Pour l'odeur et l'onctuosité, la douceur sous les doigts. Mon cher D. repartira bientôt en reportage au bout du monde. J'ai envie de passer plus de temps avec lui. Avant de partir, il veut m'aider à fabriquer un vivarium dans ma petite maison de verre. Il faudra mettre tout au fond une couche de gravier, ensuite une couche de charbon [pour l'aération], et puis de la mousse de tourbe, et par dessus tout ça quelques 8 à 15 centimètres de terre. Dans la maison de verre, je veux cultiver de la fougère, du lierre, des violettes africaines et quelques autres plantes tropicales. Et des orchidées ? Pourquoi pas.