109. naître tranquillement

Aphorisme : « Si vous craignez la solitude, ne vous mariez pas. » [Tchekhov]

jacinthe_1

Quelques images de plus : Le bulbe éclate et la jacinthe déplie sa fleur tranquillement. Tragique spectacle que celui de voir la vie sortir de terre. J'imagine la noirceur là-dessous. Naître, ça doit être terrifiant, exaltant, et c'est peut-être pour ça que l'on ne s'en souvient pas.

Aujourd'hui : Je me suis contrainte à différer mon envie irrépressible de lire Tchekhv. Travaillé comme une damnée. Rentrée à la maison fatiguée, brulée. Pris un bain bouillant. Dylan a préparé le dîner. Pendant ce temps-là, les mots et les pages s'écrivaient dans ma tête en attendant que je trouve du temps et du papier. 

Pour le moment, je photographie la jacinthe, et je lis comme une affamée.

jacinthe2jacinthe3