187. am, stram, gram

Quand ça va pas trop bien, je me réfugie à l'intérieur et j'entends toutes sortes de choses. Parfois, quand ça va hyper mal, c'est des vieilles prières oubliées depuis longtemps comme le je-vous-salue-marie ou des notre-père-qui-êtes-aux-cieux qui se récitent ad nauseam et caetera ; mais ça, c'est pas souvent. Quand la chose pénible est diffuse et que cela n'a pas à voir avec ma vie propre, quand ça origine du monde extérieur, le grand tout, la planète et le reste, ces moments-là j'entends des comptines. Aujourd'hui, c'était celle-là, et je serai peut-être obligée d'aller me coucher avec - argh -, à moins de la laisser ici. Des fois que ça marcherait.

Oh maman j'ai mal au coeur
Vite un verre de liqueur
C'est ma soeur qui m'a fait peur
Dans la rue des trois couleurs
Bleu, blanc, rouge

Entendre c'est un bien grand mot, ce ne sont pas des sons mais le rappel de quelque chose d'obsédant qui chante en dedans. Plutôt épuisant. Il a encore neigé à plein ciel toute la journée et vers cinq heures la voiture s'est enlisée. Ce matin aux Tarots, j'ai tiré l'Étoile.