170. paix, peace, paz... salam, shalom

manif_paix_m.jpg

Aujourd'hui : jour blanc pour la paix. Se lever debout et marcher pour dire qu'on veut pas la guerre contre l'Iraq. Personne en veut de cette guerre sauf « les bandits internationaux protégés par les gouvernements » [Michel Chartrand dixit].

Sur le site United for Peace and Justice [unitedforpeace.org], une liste de toutes les villes du monde où des manif sont organisées. Partout, même au Punjab. Ici c'est à 13 heures et j'y serai.

***

Je suis rentrée vers 16 heures. Inutile de dire qu'il faisait un froid mordant, que j'ai bien vite eu les doigts et le nez et les orteils gelés durs.

Malgré tout, j'ai marché, on a marché durant deux heures. Quand je suis arrivée au square Dominion, toute seule, je suis entrée dans la foule derrière une grande bannière blanche avec des mots bleus écrits dessus, et je me suis retrouvée dans cette masse humaine comme dans un immense corps composé de plus cent cinquante mille personnes [disent les médias] qui n'avaient qu'un seul désir : la paix. On a commencé à avancer en scandant : Non à la guerre ! Oui à la paix ! Pas de sang pour du pétrole ! Plusieurs portaient des pancartes, agitaient des drapeaux, distribuaient des tracts. D'autres portaient des déguisements, ou jouaient du tambour [...]

Paix Montréal_manif : Image de Karl Dubost

Pour activer la circulation sanguine, on a sauté, marché sur des airs de samba brésilienne [à -24, -30c , faut le faire], chanté, et vers la fin on a même fait la vague comme au stade. Le ciel était bleu. Montréal encore plus belle que d'habitude. Les gens étaient beaux, souriants, déterminés et pleins d'espoir.

Et maintenant, je porte du blanc, j'accroche une bannière blanche devant la maison. Pour la paix.