64. hyperliens pertinents

J'ai déjà eu une petite liste de liens sur cette page et puis un jour, pfuitt, elle s'est envolée. Un journal sans liens, c'est pas un journal, c'est trop lone ranger, trop fermé sur son petit monde à soi, enfin... j'ai peut-être simplement envie de re-publier la liste complète des adresses que je visite et que j'aime un peu, beaucoup, à la folie.

Ma liste de liens ? Quelqu'un a vu ma vieille liste ? Non ? Dommage. Elle a dû se perdre dans le cyberespace. Mais qu'à cela ne tienne, j'en ferai une autre dès aujourd'hui. Une belle. Et pleine de fleurs. Mais attention... Il faut se méfier des fleurs.

Qu'est-ce qu'une fleur ? Un sexe géant qui s'est mis sur son trente et un.
Cette vérité est sue depuis longtemps ; ce qui n'empêche pas les grands dadais que nous sommes de parler de la délicatesse des fleurs avec mièvrerie. On va jusqu'à dire des soupirants niais qu'ils sont fleur bleue : c'est aussi incongru et inadéquat que de les déclarer « sexe bleu ».

[Amélie Nothomb, in Le sabotage amoureux]

Dans les fleurs, il y a ce parfum déchirant, toute la nostalgie de la beauté qui dort au fond de soi et qui se réveille de temps en temps. Aujourd'hui, j'ai lu tous ces journaux et blogs sur l'Internet et j'ai pensé à vous tous qui me lisez, j'ai pensé à vous en jouant avec les images de fleurs, en les découpant en petits carrés d'égale grandeur et en les assemblant comme dans un herbier bizarre. Et comme les fleurs de mon jardin, vous étiez bien sages, indifférents et superbes, me laissant m'amuser à vous coller une autre identité, juste pour jouer.

Ça, c'était la version officielle. Mais off the record, Lady A. m'a raconté ceci, en grand secret :

Prise de remords d'avoir retiré sa liste de liens subrepticement et sans donner d'avertissements préalables et cohérents à son fidèle et néanmoins a-do-ra-ble lectorat, Script fait aujourd'hui amende honorable en publiant cette page de liens inspirée par le blog éléments de Roxane, de ctech.ca/Ladie_ [voui voui, elle s'en cache même pas/et elle en profite pour dire merci à sa muse;-)]. Elle fut aussi inspirée par un beau livre qu'elle regarde tous les soirs avant de s'endormir, Un Jardin d'Éden.

hippeastrum/file vers le vent agapanthe blanche/silence poussière anemone coronaria/it's a miracle anemone canadensis/abajourproject canna indica/love and writing project campanula cochlear/climb to the stars campanula carpatica/nothing and some more-jemisaeditthispage centaurea cyanus/la chambre des demoiselles anemone coronaria/les carnets rouges cheiranthus allionii/ann enomy chenilles de gf/le site des petites frustrations et amertumes quotidiennes chrysanthemum leucanthemum/antipasto cichorium intybus/morgazilla pavonia lasiopetala/the mirror project colchicum autumnale/geek grrrl papaver rhoeas/love and writing project cornus canadensis/amèriq crocus speciosus conqueror/iokanaan's blog centaurea cyanus/everybody's weird crocus vernus/un autre journal sternbergia lutea/dandruff cyathia/l'ornitholecte datura brugmansia/orangekaki dentaria diphylla/lulu's blog dimorphoteca sinuata/c'est l'orange_celestorange rosa rubiginosa/les carnets rouges echinacea purpurea rosa villosa/rêves numériques phacelia/anthropic_mongolo tulipa agenensis/bonjour étranger, d'où viens-tu? viola septentrionalis/love and writing project hortensia/pline:mon journal de cake iris/volatile viola lutea/l'immédiate narcissus jonquillae/les carnets rouges linum lewisii/canclaux lilium candidum/love and writing project strelitzia reginae/the boring weblog polemonium vanbruntiae/mongolo's diary anemone pulsatilla/ratatouille, et un ptit pastis nemophila menziesii papaver rhoeas/l'[in]dicible forget me not osteospermum/les carnets rouges

Note pour ceux qui d'aventure n'aimeraient pas la fleur que je leur ai collée... z'avez qu'à m'écrire un petit mot et je vous la changerai.