Mot-clé - Melville

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 25 avril 2002

101. comme deux soupirs immobiles

Cent ans de solitude, un livre de Gabriel Garcia Marquez

Et toujours le temps des fleurs, Ni le vent ni la pluie ne l'attristent jamais. Deux soupirs des branches dans l'air immobile, Deux baisers des vagues sur la plage Et dans le bois, au bord des eaux, Un calme enchanté vous endort. * La luminosité de l'aube avait ce matin quelque chose lire la suite


102. comme deux soupirs immobiles [bis]

Perceval

C'est printemps ! tout printemps où elle est, Dans ses talles de sycomores, Où Mardi est jeune et neuve : Sa verdure est toute ocelée de rosée. Là-bas, juste là ! Dans des matins embaumés, Les jeunes chevreuils font pousser leurs bois, Tout emmêlés dans les taillis de neuves pousses, Où l'errant lire la suite


jeudi 21 octobre 2004

274. une lanterne chinoise

lanterne1.jpg

J'ai lu les Contes de la Véranda. Quand je serai très vieille avec plein de cheveux blancs, s'il m'en pousse un jour, à la veille de mes quatre vingt-dix-neuf ans, j'écrirai une énorme et voluptueuse thèse sur Herman Melville. D'ici-là, j'ai beaucoup de pain et des montagnes de gâteaux sur la lire la suite


Haut de page