Mot-clé - Baudelaire

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 21 avril 2004

164. par le commencement

Si je veux observer la loi des contrastes, qui gouverne l'ordre moral et l'ordre physique, je suis obligé de ranger dans la classe des femmes dangereuses aux gens de lettres, la femme honnête, le bas-bleu et l'actrice ; – la femme honnête, parce qu'elle appartient nécessairement à deux hommes et lire la suite


dimanche 5 mars 2006

47. notes sur le non finito

Courtes notes assorties d'extraits cueillis dans un livre de Guy Robert sur un thème que je chéris parce que je ne finis jamais de le courtiser et chaque fois que j'imagine en avoir fait le tour, je le vois s'éloigner de plus belle, se voiler d'un attrait nouveau. Et la fouille recommence. Dans le lire la suite


vendredi 12 mai 2006

86. pause poésie

    Il faut être toujours ivre. Tout est là : c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.     Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous.     Et si lire la suite


lundi 8 septembre 2008

43. rayon macabre

Il faudrait pouvoir tout lire. Je ne lirai jamais assez. Jamais trop. Jamais tout. Cela m'attriste. Écrire c'est peut-être une perte de temps. Une perte de temps qui donne mal au ventre. Écrire ce n'est pas seulement gribouiller dans son coin en se pensant ben fin. Écrire c'est d'abord lire. Lire et lire la suite


page 2 de 2 -

Haut de page