86. on veut savoir

On veut savoir ce que Script écrivait le 3 mai 2000 dans son journal papier ?

Helianthus annuus

Je me suis demandé, en me levant ce matin, ce que j'avais fait le 3 mai de l'an dernier. Je n'ai aucun souvenir précis, et la date n'évoque rien de spécial. Mais j'écrivais mon journal. Pas encore sur internet, seulement dans un cahier. Sortir le cahier ? Pourquoi pas. Et si j'ai écrit quelque chose ce jour-là, je le transcrirai ici. Promis juré. Pas de censure.

Dans la pile de journaux, je repère assez vite le cahier noir daté et identifié : 18 avril au 31 juillet 2000. Deux cents pages lignées écrites à l'encre bleue, recto-verso.  Je me demande si je fais le même équivalent-pages sur le net.  J'ouvre la première page, le coeur me débat un peu.  J'ai écrit le 18 avril, le 19, le 20, le 21.  J'étais pas mal fidèle.  Oups, le 25, le 26, le 28 et le 29.  Je lis pas, je ne fais que tourner les pages afin d'arriver au but plus rapidement.  Je commence à craindre d'avoir à recopier des trucs qui ne feraient que répéter ce que j'écris ici tous les jours.  Ou le contraire.  Tant pis.  Je continue.  Dimanche 30 avril, lundi 1er mai, mardi 2 mai et... mercredi 3 mai.  Ainsi donc, j'avais écrit ?  Mais quoi exactement ?  En tapant ces mots, je jure que je n'ai pas encore lu une seule ligne.  Je feuilletais avec la main gauche pendant que j'écrivais avec la droite.  Pour une fois que le présent des verbes rejoignait le présent de la vie!  C'est vrai, habituellement je raconte ce qui est arrivé hier ou le matin, ou encore ce que je ferai après.  En ce moment, j'écris live.  Alors je vais recopier, sans lire avant.

coccinel.gif

Le mercredi 3 mai 2000,
Il a fait beau et chaud.  Je suis sortie vers 4 heures.  J'ai vraiment besoin de vêtements, je porte toujours la même chose.  De toute façon, je suis allée faire un retrait au guichet de la banque et j'ai fait mes courses.

Ce matin j'ai dormi jusqu'à 8:30.  Pris mon temps pour déjeuner.  Ensuite travaillé.  Mangé un peu, puis nettoyé les armoires de la cuisine.  Pas fait de sieste aujourd'hui non plus.  Pas fatiguée.  Par contre, les allergies/sinusites me dérangent par moments.  Heureusement que ce n'est pas continuel.  J'ai téléphoné à K.  Il m'a assurée que les documents avait été envoyés hier après-midi.

J'ai trouvé une offre d'emploi intéressante à X.  Mais en y regardant de plus près, ça serait stressant comme le diable et ça me ferai perdre tout ce temps à moi dont je peux profiter comme je veux.  Pour continuer à réfléchir et refaire complètement mes forces.  Et vraiment, je crois que c'était un travail qui pourrait devenir trop envahissant et je ne suis pas prête à retomber là-dedans.  Garder mon plan initial : travail à mon rythme, repos, plaisir, ménage, marche, piscine et sauna, finir le roman, lire le plus possible et n'accepter que du travail comme pigiste ou à contrat.  Et rien d'autre, sauf voyager, si je peux.

Dans l'ensemble, j'étais assez en forme aujourd'hui.  Et j'ai pris un rendez-vous chez le coiffeur pour demain.

coccinel.gif

Retour au 3 mai 2001,
Je pense que ça se passe de commentaires.  Davantage des notes pour me raccrocher à la vie qu'un vrai journal intime.  Un peu court.  Toutes les pages du cahier ne sont pas comme celle-là.  Le hasard m'a fait tomber sur ce spécimen qui n'avait pas été écrit pour être donné à lire.  Et je crois que c'est une bonne chose, en fait, de l'avoir transporté ici.  Un exercice fort intéressant.  Je recommencerai sans doute un de ces jours.  J'aime bien me tendre des petits pièges comme ceux-là.  Ça met du piquant.

On veut savoir ce que Script écrivait le 3 mai 2000 dans son journal papier secret ?  Aucun secret.  Pas eu besoin de censurer quoi que ce soit.  Mais j'étais prête à écrire tout ce que je trouverais (sauf les noms des personnes ou de lieux comme X. et K.)  Mission accomplie.  Fiou !

Haut de page