il y a anguille sous roche

campanule cochle

Encore le méchant mal de gorge, la tête pleine de fièvre et de grippe, et finalement la tendinite qui s'est mise de la partie.

Pourquoi tous ces maux ? Je crois deviner que c'est parce que depuis quelques temps, je ne suis plus toute seule sous la couette. Alors le corps réagirait. Pour me faire signe avec ses mots à lui. Le corps souffre, il essaie de me faire comprendre, avec les seuls moyens qu'il a à sa disposition que...  Que ? 

Le corps essaierait de me faire comprendre quoi, au juste ? Aucune idée. Mais il y a anguille sous roche. Oui. C'est le corps qui parle. Je n'ai plus aucun doute là-dessus. Comment je l'ai compris ? La fièvre, la chaleur en dedans. C'est trop inhabituel. Je ne suis jamais malade normalement. Et aussi parce que la Script se met régulièrement en beau joualvaire depuis quelque temps. Je ne la reconnais plus. Je crois qu'elle est jalouse.

Oui. Je dis bien jalouse. Je sais, la jalousie c'est laid, mesquin, ça mène à toutes sortes de fouilles en règles chez la personne soupçonnée, mais je n'y peux rien. Elle a fouillé partout, je le sais. Elle lit tous mes e-mails, je le sais aussi, et parfois, elle va même jusqu'à les ouvrir avant moi. Alors, je la laisse s'énerver toute seule. Je me tais.

Tant qu'elle ne répondra pas à ma place. Je la laisse s'énerver toute seule. Je me tais.


[09:33] Bon. Je suis allée prendre un café au lait, du pain grillé et me voilà prête à poursuivre ce cher journal. 

Envie de confier tout tout. Avons-nous vraiment besoin de détails et de points sur les i ? Ou préférons nous de beaucoup imaginer le plaisir, le caresser du regard. L'inventer? J'aime bien, moi, savourer le plaisir en silence, laisser grossir la bulle toute chaude et ronde à l'intérieur. 

Haut de page