novembre 2005 (10)

mardi 1 novembre 2005

130. par où commencer ?

premier feu du matin, le 1er novembre 2005

Enfin chez-moi. Déjà 9h30 du matin et je n'ai rien fait encore. Je suis très fatiguée et le déménagement n'est pas encore fait. Ouf. Bien sûr j'ai le droit d'être fatiguée et de me reposer un peu. La journée d'hier a été dure et fertile en émotions et en sensations nouvelles. Je veux apprendre à me  […]

lire la suite »


samedi 12 novembre 2005

132. quelques miaous

buches et feuilles jaunes_12.11.2005

Samedi matin. Le déménagement a pris deux jours : ce lundi 7 novembre trois hommes ont emballé les meubles dans des couvertures épaisses et matelassées et les ont mis dans leur gros camion avec mes 93 boîtes et des paniers remplis à craquer, ils ont conduit le camion avec son contenu sur le terrain  […]

lire la suite »


mercredi 16 novembre 2005

134. tous les blogs en parlent

Ah oui. La neige a neigé, hier. Et ce fut difficile de la manquer dedans et dehors. Tout ce blanc mouillé surgelé m'a redonné l'envie d'ouvrir les Carnets d'hiver pour y noter quelques poétiques divagations. Mais aujourd'hui, pas le temps, faut que je monte [descende ?] à Québec pour régler quelques  […]

lire la suite »


vendredi 18 novembre 2005

135. des patronymes slaves

Décidé de baptiser somptueusement pour le plaisir mes trois chatons avec des patronymes de romans russes, à la Dostoïevski [Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski, fils de Mikhaïl Dostoïevski, medecin militaire et de Maria Fédorovna Netchaiev]. Ça va faire classe dans le journal et dans la vie ordinaire  […]

lire la suite »


dimanche 20 novembre 2005

136. extrait choisi

    Il lui arrivait de penser que son livre serait publié à titre posthume, dans l'état où on le trouverait sur sa table. Un comportement typique d'obsessionnel, il le savait bien. L'obsessionnel voudrait faire croire qu'il est déjà mort pour que la mort ne s'occupe pas de lui. Mais ça ne marche  […]

lire la suite »


mardi 22 novembre 2005

137. mal

Écrit mentalement une bonne dizaine de pages en rentrant hier soir. Impossible de noter et conduire en même temps. Des pages qui me semblaient uniques, géniales, se sont envolées en fumées. Ce matin je ne me souvenais plus de rien et j'avais la tête pleine de cloches et de carillons. Je vais mal. Je  […]

lire la suite »


vendredi 25 novembre 2005

138. parlez-moi

lecoeurdansporte_24112005.jpg

Ce que je vais écrire aujourd'hui, j'ai été incapable de l'écrire hier. Et ce matin, c'est toujours aussi difficile. Alors j'ai choisi la troisième personne, choisi de faire comme si Annie Strohem ce n'était pas moi, comme si elle n'était qu'un personnage, à la fois protagoniste et narratrice de ce  […]

lire la suite »


samedi 26 novembre 2005

139. une toile de Jouy

trou dans la porte

Je n'ai pas beaucoup retouché la page d'hier malgré mes bonnes intentions de rigueur exprimées à chaud. Pas envie du tout de la relire, et donc je vais laisser les mots déposés là en vrac, tels qu'ils me sont remontés du fond de la gorge. Indigeste ? Autant assumer, tourner la page. Je ne peux pas  […]

lire la suite »


Haut de page