juin 2004 (19)

mardi 1 juin 2004

190. des nouvelles du jardin

Le petit animal qui avait creusé un trou dans le coin des tomates est revenu. Il va et il vient. Parfois le trou se bouche et deux jours après il est réouvert. C'est à n'y rien comprendre. Ce tunnel doit mener vers une manière de terrier, une sorte de nid. Une minuscule maison avec des murs de terre lire la suite


jeudi 3 juin 2004

191. des clous

feticheaclous.jpg

Ciel et pattes de gazelles, j'ai égaré le petit bidule noir avec un cordon d'alimentation électrique qui sert à recharger la pile de mon portable. J'espère que je ne l'ai pas laissé quelque part en ville. Et si oui, où ça, où ? Trouver où. Ou chez qui, bref emmerder tout le monde avec mes fouilles. lire la suite


dimanche 6 juin 2004

192. lubie, lubies

Un beau dimanche avant-midi à lézarder dans le hamac violet et à observer la sagesse de Lubie la chatte. Sous un arbre vert tout en fleurs, les pétales se détachent des petits bouquets d'un beau vert-jaune accrochés aux branches sur fond de ciel bleu roi et me tombent sur la tête, s'emmêlent dans lire la suite


lundi 7 juin 2004

193. nostos

Retour dans la ville torride. Flash fou quand je roulais dans le pont-tunnel Louis-H. Lafontaine, la pénombre autour avec les chenilles jaune orange des lumières accrochées au plafond, et ma musique à tue-tête, les voitures obligées de rouler à vitesse mesurée, sans changer de voie, et cet énorme lire la suite


mercredi 9 juin 2004

194. boum

La grande ville tentaculaire me serre à la gorge et je l'avale pour m'empêcher d'étouffer, sinon elle m'avalera la première et je n'en ressortirai pas vivante. La maison verte en pleine campagne sera vendue bientôt, à une autre, - je n'ai pas réagi assez vite. Tant pis pour moi. De retour ici, je lire la suite


vendredi 11 juin 2004

195. fever

Bain de ville. Je suis allée au cinéma. Vu trois films dans la même journée. Entre les séances, quelques tournées dans les magasins. Mangé du homard des Iles et bu du vin blanc avec Josée. Acheté des vêtements fous dans les friperies. Des babioles pour écrire. Encore des plantes et des fleurs. Des lire la suite


dimanche 13 juin 2004

196. de la validatoromanie... et la poésie, toujours

Quel beau dimanche. J'ai profité du grand silence blanc, et de la fraîcheur du petit matin, pour re-bidouiller des trucs sur les Carnets rouges. Ajouté un peu d'informations sur le projet. Je reçois des textes magnifiques, je vous invite à aller y faire un tour de temps en temps. J'attaquerai lire la suite


lundi 14 juin 2004

197. voilage

Le coeur et l'âme ont grand besoin du renfort des bols à café quand le matin le corps chavire. Comme il m'arrive souvent de manquer de quelque chose quand je ne fais plus les courses, je n'ai plus de lait. J'ai mis l'amoureux éventuel à la poubelle. Sorti les sacs, il y en avait huit, à bout de lire la suite


mercredi 16 juin 2004

198. fureur douce et dénonciation

Chassé le spleen à 80%. J'ai réussi de haute lutte à mettre le doigt sur ce qui cloche, et vite, mais sans me presser j'ai pris la corne du taureau par la base, juste à la racine des poils, et je l'ai brassée un peu, et puis avec un peu plus de vigueur et pour finir avec un brin de fureur douce, lire la suite


samedi 19 juin 2004

199. l'âne et l'eau

coccinel.gif

Semaine de fous. Descendu à Boston au volant de ma petite Toyota pour co-animer un atelier, entendre quelques conférences et essayer de me reposer un peu avant de remonter. Cela se passait hier, et jeudi. Ce matin, je me suis réveillée dépaysée chez Marie-F., dans une chambre avec un pan de mur lire la suite


lundi 21 juin 2004

200. moments privilégiés

Je rentre quelque peu courbaturée, mais contente. Je sais que j'ai fait du bon travail. Le coeur heureux. Et j'aime par-dessus tout traverser les montagnes du Vermont, sortir de l'autoroute et prendre les chemins de traverse, et ensuite la rattraper après avoir visité quelques villages ou longé des lire la suite


mardi 22 juin 2004

201. memoria

Impossible pour moi d'oublier les titres des livres que je lis, pas besoin de les noter pour ça, ni les noms des auteurs, ni les tables de multiplication, les capitales, les noms des muscles, et des nerfs, et des tendons et ligaments, et des os, gros et petits, en français et en latin, et les noms lire la suite


jeudi 24 juin 2004

202. départs

10 heures du matin, derniers préparatifs. Premières heures de mes vacances. Je plie bagage, mets de l'ordre avant de partir, choisis les livres et cd à mettre dans la valise avec les quelques vêtements que j'estime essentiels. Toujours trop. Je n'abandonne pas la maison. La jeune femme douce qui lire la suite


vendredi 25 juin 2004

203. allium schoenoprasum

fleurs de ciboulette, le 25.06.04

L'Allium schoenoprasum, c'est la fleur de ciboulette, ma grande vedette de la journée. Première récolte, donc. Sur Plantifolia.com, j'ai trouvé ceci : « [la ciboulette] tire son nom commun du latin cepula qui signifie petit oignon. Son nom latin (Allium) est, quant à lui, inchangé depuis le départ. lire la suite


samedi 26 juin 2004

204. on symphonia

Le ciel et le fleuve changent de couleur cinquante mille fois par jour.­ Ça donne envie de les peindre ad nauseam. Ou d'écrire ce que je vois en perdant une bonne fois pour toutes l'envie d'écrire des histoires avec des personnages qui ont l'air en chair et en os dedans. Parce que rien de ce que lire la suite


dimanche 27 juin 2004

205. pas facile

barbara_est_un_gars_copy.jpg

Je me suis patenté un système de rallonges pour être capable de brancher le portable dans le solarium afin de ne jamais perdre le fleuve de vue. Et si j'ai envie d'aller faire un tour sur Internet, je me connecte avec le petit modem et je suis en ligne. Mais je ne tape plus le journal directement lire la suite


lundi 28 juin 2004

206. aouch !

poireau_28.06.2006

J'ai dû prendre froid, ou une position vicieuse pour dormir : je me suis réveillée avec un torticolis qui va de la pointe de l'omoplate jusqu'à l'occiput [gauches]. Même rester assise le dos droit me torture. Il n'y a pas une seule drogue anti-douleur dans la maison. C'est bien ma chance. Mon lire la suite


mardi 29 juin 2004

207. la cloche

Huit heures du matin. Chaud soleil. Ciel très agréable, d'une douceur de miel. La cloche au joli son fêlé sonne toutes les heures et les demi-heures. J'ai mis quelques jours avant de m'en rendre compte tant j'avais le cerveau entouré de bruits et de pensées stériles, de préoccupations bidons dont je lire la suite


mercredi 30 juin 2004

208. en phase

Et elle ne se taira pas. J'ai cru qu'il s'agissait du carillon d'une église, mais à force de l'entendre et sans avoir osé le demander à personne du voisinage, préférant le découvrir par moi-même, j'ai fait l'hypothèse en catimini que cette cloche était celle d'un monastère ou d'un couvent des lire la suite


Haut de page