décembre 2003 (19)

lundi 1 décembre 2003

74. notes tardives

On peut toujours crier dehors au coin des rues jusqu'aux heures où personne n'écoute plus. On peut toujours écrire quand plus personne ne vous lit. Il n'y a pas d'amour sans histoire. On peut toujours vivre avec l'envie folle de marcher sur les chemins du coeur et de mourir d'amour. Il n'y a pas  […]

lire la suite »


mercredi 3 décembre 2003

75. adjectivite jubilatoire aiguë : récidive

Je sens les symptômes de l'adjectivite jubilatoire m'envahir. Je récidive. Et pour vous épargner une lecture de textes escamotés entre crochets, j'ai choisi d'écrire la suite sans épithètes. Nor with you, nor without you ? Peut-être pas. J'ai déclaré la guerre aux adjectifs en tout genre. Je jubile.  […]

lire la suite »


vendredi 5 décembre 2003

76. retailles

Encore au lit avec la fièvre depuis hier. Sinusite. Le presque délire. La douleur qui vous jette dans un état noir, limite. C'est le froid intense qui me fait ça. L'adaptation avant l'entrée dans l'hiver. Je suis toujours étonnée de recevoir autant de courrier. Des mails, oui, et beaucoup de lettres  […]

lire la suite »


samedi 6 décembre 2003

77. guillotine

kafka.jpg

A belief is like a guillotine just as heavy, just as light. Daniel Hornek m'écrit et demande si j'accepte qu'il mette un lien vers mon journal sur son site. Cela ne se refuse pas. Mon seul mérite est d'aimer K. et tout ce qu'il a écrit. K. m'a touchée dès que j'ai lu les premières lignes de son  […]

lire la suite »


dimanche 7 décembre 2003

78. l'amour et la légende

rembrandt_mini.jpg

Noël bientôt. Impossible d'y échapper. Dès que je suis sortie du lit et que j'ai tiré les rideaux, j'ai vu Noël arriver avec la neige épaisse tombée durant la nuit — et ma voisine Renée dans la cour, affairée à déneiger sa Toyota avec son balai dans la laine noire de son long manteau, devenue toute  […]

lire la suite »


lundi 8 décembre 2003

79 é.rotisme

Je me représente le ciel lui-même glissant, tournant et se perdant. Le soleil, comparable à un alcool, tournant et éclatant à perdre la respiration. La profondeur du ciel comme une débauche de lumière glacée se perdant. Tout ce qui existe se détruisant, se consumant et mourant, chaque instant ne se  […]

lire la suite »


mercredi 10 décembre 2003

80. a. céta quoi ?

Presque 10 heures du soir. Céphalée. J'écris dans mon lit. Me relever et prendre deux comprimés d'acétaminophène. La seule évocation du nom de cette drogue guérirait n'importe quoi. Sauf l'imbécillité chronique. Me relever, donc. Et pendant que je suis debout, me distiller quelques unes de ces  […]

lire la suite »


vendredi 12 décembre 2003

81. s'aimer à se décrocher la lune

En sortant du bureau, j'ai su que je ne pouvais plus rester dans cette ville une journée de plus. Une fois à la maison, j'ai pris un de mes vieux grands sacs de toile vert kaki de l'armée canadienne et j'y ai fourré pêle-mêle pyjama et brosse à dents, jeans et t-shirts, livres, cahiers, crayons,  […]

lire la suite »


mardi 16 décembre 2003

82. agapanthe

agapanthe_blanche.jpg

Je me suis encore une fois laissé surprendre par la neige, les milliers de petites étoiles blanches. Une fois rentrée en ville on a fêté mon anniversaire. Quelles soirées avec des happy birthday to youuuu, des bon anniversaire et des gâteaux et des bougies, des cadeaux et plein de bisous, des  […]

lire la suite »


mercredi 17 décembre 2003

83. flocons doux

Un mercredi soir de décembre, quand il fait nuit noire dès 16 heures 30, je suis portée à rêver aux mondes qui n'existent pas, aux mondes habités par des êtres qui n'existent pas non plus. Surtout quand je suis assise dans mon grand bureau aux murs vitrés ouverts sur la ville et que je vois tomber  […]

lire la suite »


jeudi 18 décembre 2003

84. nota bene

Un peu de sérieux, madame Strohem. Les dîners et sorties pour fêter votre anniversaire appartenant désormais au passé, vous pouvez commencer à préparer Noël. Et poser quelques décorations dans la maison et dans le journal, préparer des biscuits, des gâteaux aux fruits, des truffes, des panettone,  […]

lire la suite »


samedi 20 décembre 2003

85. miss vertigo

i-raido.gif

etrouvé l'envie de grimper sur un trapèze et de me balancer la tête en bas, ou de marcher sur un fil au-dessus du vide comme une équilibriste. J'ai lu trop de livres. Les mondes et les idées s'entrechoquent. Dormi. Voyagé en chariots physiques, oniriques. Consulté les runes sacrées. Ma vie change de  […]

lire la suite »


dimanche 21 décembre 2003

86. miss vertigo [suite]

Note du dimanche matin, à mon réveil [11:38h] : je suis retournée sur la page 85 pour enlever le lien vers le mp3 que j'avais annoncé pour la nuit. Reste plus aux intéressés qu'à visiter le site officiel du chanteur pour voir comment ils peuvent se procurer la chanson [sur l'album Microclimat]. Et  […]

lire la suite »


mardi 23 décembre 2003

87. miss vertigo [suite et fin au prochain épisode]

Avec un titre pareil, je crois que miss vertigo devrait se taire. Au moins jusqu'au prochain épisode. Mais je ne veux pas oublier de noter que j'ai finalement décoré le sapin. Hier. Il est magnifique. Brillant en rouge et bleu. Et déniché l'oie [élevée au grain à Baie-du-Febvre] pour demain soir. Ça  […]

lire la suite »


vendredi 26 décembre 2003

88. le conte et les muses

Clio_Vermeer

Et je sentais la vie monter en moi comme un lac intérieur qui s'enfle et qui déborde ; mon sang battait avec force dans mes artères ; ma jeunesse, si longtemps comprimée, éclatait tout d'un coup comme l'aloès qui met cent ans à fleurir et qui éclôt avec un coup de tonnerre. Théophile Gautier, La  […]

lire la suite »


samedi 27 décembre 2003

89. soleil

Curieux samedi. Légère nausée vaguement euphorique. Angoisse et vertige mitigés. J'ai croqué des noix. Mangé du chocolat noir, des truffes. J'ai rien fait d'autre, enfin pas grand chose. J'ai notamment bricolé un petit formulaire pour vous. Si vous avez envie de m'écrire. Je vous lis toujours  […]

lire la suite »


dimanche 28 décembre 2003

90. flous violets

O muse de mon coeur, amante des palais, Auras-tu, quand Janvier lâchera ses Borées, Durant les noirs ennuis des neigeuses soirées, Un tison pour chauffer tes deux pieds violets ?                                Baudelaire * Envie de partir à la campagne pour quelques jours. Mais je ne sais pas si je  […]

lire la suite »


lundi 29 décembre 2003

91. ma belle 2003

Le silence et la nuit s'installèrent en lui, Comme dans un caveau dont la clef est perdue. Dès lors il fut semblable aux bêtes de la rue, Et, quand il s'en allait s'en rien voir, à travers Les champs, sans distinguer les étés des hivers, Sale, inutile et laid comme une chose usée, Il faisait des  […]

lire la suite »


mercredi 31 décembre 2003

92. ma belle 2004

J'ai marché deux fois dans la neige vers la fin de l'année 2003. Et j'y retournerai mettre les pieds dans le froid qui mord la chair chaude pour marquer le commencement de la 2004. Pieds nus. J'ai préparé plus de dix douzaines de blinis pour le dîner demain. J'ai ouvert la maison à mes plus vieux  […]

lire la suite »


Haut de page