novembre 2001 (25)

jeudi 1 novembre 2001

238. sur le blanc des draps

dragonfly_demoiselle

Une demoiselle noire se pose sur un drap blanc. Elle aime les contrastes, les positions extrêmes. Je l'ai déjà vue accrochée par le bout des pattes en haut d'une branche très fine. Elle s'installe n'importe où pour rêver. Sa vie est un art. Mais toute vie n'est-elle pas une forme d'art ? Elle pose  […]

lire la suite »


vendredi 2 novembre 2001

239. elle et le soleil

estampe_beauties_along_the_tokaido.jpg

Parfum de miel et d'églantine. L'odeur se niche dans les vêtements, dans les cheveux, dans les draps, partout. Il sent le soleil. Elle écrit. Il arrive de loin. Il construit un pont sur les nuages. Jusqu'à elle. Il franchit l'espace sans perdre l'odeur du soleil. Il est là. Elle sourit. Elle  […]

lire la suite »


samedi 3 novembre 2001

240. give peace a chance

Torii Kotondo : Make up

Le feu de cheminée a brûlé toute la nuit. J'entends les quelques notes qui tombent du piano. Les mots qu'il prononce tout bas chantent dans ma tête. Il a chanté toute la nuit. J'aime. J'ai envie de repartir. Rejoindre Jack là-bas. Vivre quelque temps à Poetic Island. Pour vrai. Je veux des images  […]

lire la suite »


lundi 5 novembre 2001

242. tout ça me rappelle le jour blanc

citrouilles_blanc_1.jpg

Script s'est assise sur une pierre, au milieu des citrouilles qui jonchaient le sol. Je l'ai vue en rêve. Je vous le jure. Script regardait avec un air peiné toute l'herbe verte et humide qui s'étendait aux alentours. J'ai dit: « Tu quittes ta pierre Lady A. ? » Elle a dit non. Elle a dit: « Écoute  […]

lire la suite »


mardi 6 novembre 2001

243. j'en serais bien capable

foetus

Script s'éparpille. Elle se perd de vue. Elle rêve trop je pense. Les lendemains des nuits peuplées de rêves et de cauchemars sont les jours les plus difficiles. Depuis samedi, je suis incapable d'écrire. J'ai tout arrêté après que j'ai écrit ici dans ces pages que je voulais commencer un essai  […]

lire la suite »


mercredi 7 novembre 2001

244. sarcophage

Un, deux, trois, quatre, cinq, six. Les choses se sont passées un peu vite ce soir : le vagabond est resté dans son carton à chauffe-eau et c'est la prison du bout du monde qui m'a englouti tout entier. Où je suis, là ? Script n'a pas pu écrire, bouclée dans son sarcophage de verre. « Princesse, tu  […]

lire la suite »


vendredi 9 novembre 2001

245. la flamme

starry_night.jpg

J'ai dormi avec un bougeoir allumé près de mon lit. Ça m'a fait du bien. C'était comme coucher à la belle étoile. Cette nuit, la flamme de la bougie était la seule forme de vie sur cette terre qui pouvait me porter secours : elle vascillait et brillait dans le noir. Cela me rassurait. Et depuis ce  […]

lire la suite »


samedi 10 novembre 2001

246. dessine-moi une chèvre

Rosa Bonheur : Sheep by the sea

- He, Monsieur,dessine-moiune chèvre. - He, Monsieur,dessine-moiune chèvre. - Tu vois pas quej'suis occupé, non ?Et pourquoi faire,hein ? - Pour mon mouton,tiens ! Appels de nuit au milieu de deux rêves étoilés, des rêves où j'ai tout raté. Ce sentiment incroyable, au réveil, de se rendre compte  […]

lire la suite »


dimanche 11 novembre 2001

247. dessine-moi la paix

Peu à peu, Script refait surface. Elle rephase. C'est tout ce que je peux dire : petit à petit, je rephase avec le monde, avec la lumière gris-bleu des petits matins et des nuits où le corps est désespérément seul sur le bord du lit. Ou encore quelque part sur le bord de l'Ile de la Poésie qui  […]

lire la suite »


lundi 12 novembre 2001

248. une fleur menacée

Polémoine, Photo de Léopold Gaudreau

Ça va définitivement beaucoup mieux ce matin. La preuve ? Cette jolie fleur que j'ai souvent cueillie pour faire mes bouquets de fleurs sauvages quand c'est l'été. Je cherchais l'image depuis très longtemps sans jamais rien trouver. Coup de chance, je l'ai ! Sauf que j'apprends du même coup que la  […]

lire la suite »


mardi 13 novembre 2001

249. avec de nouveaux atours

estampe japonaise

Je viens de recevoir une lettre du Japon avec ce magnifique timbre sur l'enveloppe. Je l'ouvre : ce sont de petits mots découpés sur du papyrus d'Egypte, accompagnés de feuilles frivoles. Ça, c'est un tour de Jack. Look : déraison, sensible, je, saveur, ombre, écrain, mordre, main, sous, hanche.  […]

lire la suite »


mercredi 14 novembre 2001

250. wakademasen

hasegawatohaku.gif

Parler de rien. Écrire une page pour parler de rien ? Quelle drôle d'idée. J'ai toujours le temps d'écrire un peu ici entre deux activités, c'est facile. Ça ne m'empêche pas trop de travailler. Je peux vous parler du temps pour le dire excécrable : il pleut. Cette nuit il y a eu de l'orage et je me  […]

lire la suite »


vendredi 16 novembre 2001

252. les larmes de myrrha

Lambert Sustris : La mort d'Adonis

« La reine de Syrie avait une fille nommée Myrrha qu'elle proclamait plus belle qu'Aphrodite. Courroucée, la déesse inspire à Myrrha un amour criminel pour son père. La jeune fille, grâce à la complicité de sa nourrice, s'introduit dans la couche de son père et s'unit à lui. » Dans l'histoire,  […]

lire la suite »


253. l'anémone

Anemone coronaria

L'anémone serait donc une fleur éclose dans le sang d'Adonis. Une fleur de même couleur que le sang. Couleur rouge colère. Couleur vie et mort. Rouge pomme grenade aux grains remplis de plaisir. Mais avec l'anémone, le plaisir est de courte durée. La fleur est fragile et mal fixée. Si légère. La  […]

lire la suite »


dimanche 18 novembre 2001

254. étrangement calme

anémone

J'aime la montagne, la forêt, la mer, les musées, les photos, les cartes postales et les timbres. J'aime les plaisirs du corps. Marcher nu-pieds. Les sourires et les yeux lumineux des gens croisés sur la rue. J'aime cette vie-là. La vie est si belle, fabuleuse. Je lis ou j'écris souvent toute la  […]

lire la suite »


lundi 19 novembre 2001

255. rêver debout

Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu des gens sans visage, tristes et trop sérieux. De tous âges. Ceux de l'indifférence et de la routine. Ceux du quotidien qui ne rêvent pas. Je me suis appliquée à savoir s'ils ont des rêves et si oui, à quoi ils peuvent bien rêver. Aujourd'hui, je les ai vus  […]

lire la suite »


jeudi 22 novembre 2001

256. tepidarium

Chasseriau : Tepidarium

Étrangers, tous ces hommes - le Chinois dans L'Amant, le Japonais dans Hiroshima, et toute la série de Juifs ou de diplomates déracinés... Sensuels et abstraits à la fois, ils sont rongés par une peur que leur passion ne parvient jamais à dominer. Cette peur passionnée est comme une arête, axe ou  […]

lire la suite »


vendredi 23 novembre 2001

257. une lettre de Jack

Il a pleuré les larmes de son corps avec des bouts de glace qui roulent et glissent le long de grandes vallées drues. Dans les milliers de sillons fraîchement arrosés, l'âge de raison qui pousse comme une graine. Un champs de maïs contre sa volonté, un champ d'artifice contre son immense beauté.  […]

lire la suite »


samedi 24 novembre 2001

258. oraison

La peau est d'une somptueuse douceur. Le corps. Le corps est maigre, sans force, sans muscles, il pourrait avoir été gravement malade, être en convalescence, il est imberbe, sans virilité autre que celle du sexe, il est très faible, il paraît être à la merci d'une insulte, souffrant. Elle ne le  […]

lire la suite »


dimanche 25 novembre 2001

259. la signature de la princesse

balsam_gourd.jpg

Daugther of mine, you live in so sweet dreams, falling in those nights where no one can fall asleep for more than one hour. Preparing the spirit of the forest, hunting for light and goods. Telling us what to do and listen, close to us. Gaya is alive and I hope we'll be back soon to write our story.  […]

lire la suite »


mardi 27 novembre 2001

260. un moment privilégié

l_homme_de_calder.jpg

Je me suis encore réveillée à 5 heures du matin. Si tu étais un petit chat, dit-il, tu serais sur les toits, la nuit, au clair de lune. Je ne crois pas. Pas un chat qui va dehors la nuit. La nuit, j'aime rester à l'intérieur bien au chaud. Et faire des miaou à la fenêtre. M'aime-t-il ce matin? J'en  […]

lire la suite »


mercredi 28 novembre 2001

261. un jour bleu

Un peu de neige tombe, la nuit. Au matin, on trouve du frimas partout. Je sors très tôt. J'ai le nez qui rougit de froid. Je marche sur la rue. J'ouvre un peu la bouche pour goûter l'air : ma respiration se transforme en vapeur blanche. Je me lèche les lèvres : c'est bon le froid. Si bon. Parfois,  […]

lire la suite »


vendredi 30 novembre 2001

262. frisson d'hiver

Les dieux disparus m'ont entendue. Il y a enfin de la neige depuis l'autre nuit. Beaucoup cette fois, pas juste quelques étoiles frileuses. Le blanc recouvre les vieux brins d'herbes fanés, les trottoirs, les toits de maisons et il s'accroche même aux petites fioritures en métal noir qui ornent les  […]

lire la suite »


Haut de page