lumières de décembre

Dimanche j'ai installé des jeux de lumières en forme d'étoiles aux fenêtres sur le devant de la maison. Je les ai laissé briller toute la nuit. Ça m'a fait du bien. Lundi, j'en ai accroché d'autres dans la vitre de la porte-fenêtre de ma chambre, un long ruban rouge avec des étoiles jaunes piquées dessus. J'ai fait des rêves étonnants.

Ce matin quand je me suis réveillée, j'étais aussi reposée que si j'avais dormi deux jours. En ouvrant les rideaux, j'ai vu que la pluie et la neige d'hier m'avaient donné un coup de main pour allumer les lumières de décembre sur un ciel profond et bleu. Le soleil luisait de tous ses feux. Les grands pins et les sapins portaient de lourdes brassées de neige blanche sur leurs branches vert foncé. Les branches et les petits fruits des lilas et des sorbiers étaient enrobés d'une épaisse couche de glace. Les stalagtites glacées et lumineuses pendaient en rangées fondantes au bord des toits.

IMG_0067_grande.jpg

[Ce gros érable pousse au bord du fleuve derrière la maison abandonnée, juste en face. J'ai pris la photo par la fenêtre ouverte de ma chambre, au 2e étage. Pour apercevoir les petites lumières au bout des branches, il faut cliquer sur l'image et l'agrandir, mais on ne les voit même pas toutes, et elle ne sont pas aussi belles qu'en vrai... soupir]

Je ne sais pas qui a allumé autant de brillants aux branches des arbres. Je joue à me faire accroire, en souriant jaune, que c'est encore un coup des lutins.

J'ai sorti mon appareil photo tout neuf et très peu utilisé, offert par les assurances en remplacement du fidèle Canon qui m'a été volé l'été dernier. J'ai pris des dizaines de clichés et je n'ai pas réussi à capturer toutes ces lumières bien réelles qui éblouissent pourtant ma vue. Je ne suis pas une très bonne photographe. J'apprendrai, ne serait-ce que pour partager la beauté pure de ces moments, ce que les mots ne savent pas aussi bien faire que les images, la couleur et la lumière.