109. un vieux gros légume

On accorde beaucoup trop de valeur à mon avis. Par exemple, ne pissez pas sur une grosse cocotte de pin. Peut-être que ce n'est pas une cocotte. Si vous ne savez pas quelles araignées sont venimeuses, tuez-les toutes. Le faucheux n'est pas une véritable araignée : en fait, il appartient à la famille criminelle des Seratonio. Même si les insectes tiennent à la vie, et même si leur infatigable industrie est un bon exemple pour nous tous, ils ne pensent pas vraiment à la mort, et quand ils le font, ce n'est pas avec de fortes émotions, comme pour vous et moi. Ils font à peine la différence entre la vie et la mort. En ce sens, ils sont comme des mystiques, et comme les mystiques, plusieurs sont poison. C'est difficile de faire l'amour à un insecte, surtout si vous en avez une grosse. Pour ce qui est de mon expérience à moi, pas un seul insecte ne s'est jamais plaint. Si vous en savez pas au juste quels mystiques sont venimeux, c'est mieux de tuer celui que vous rencontrez à l'aide d'un marteau, ou d'un soulier, ou d'un vieux gros légume, par exemple, un gigantesque radis daïkon pétrifié.

Charmant écrit, n'est-ce-pas ?

Je ne sais pas si ça vous agace ou déplaît souverainement, mais j'ai pris cette habitude, avec le temps, de glaner, pour les noter dans mes billets, certains bouts de texte que je découvre ici et là au fil de mes lectures. Qu'est-ce que vous voulez, j'aime ça.

Aujourd'hui, il s'agit d'un passage de « L'homme le plus chanceux au monde », de Leonard Cohen.

Ce texte sort tout droit de : Livre du constant désir, une traduction de Book of longing, le Book de Cohen dont il a été question à la page 101.

Book of Longing a été traduit [en français] par Michel Garneau, et publié à l'Hexagone en 2007. Le livre contient tous les dessins de Cohen et à la fin, à la page des remerciements, la référence à un site web finlandais « incontournable » qui a publié plusieurs des poèmes et dessins avant le Book : The Leonard Cohen Files.

J'ai cherché. C'est quoi un daïkon ? C'est ça :

Daikon.Japan.jpg

radis daïkon

Et ne vous privez surtout pas de me taper sur la tête avec « un vieux gros légume », si vous songez à vous plaindre de mes citations. Arf. Ou avec un soulier.

__________________________
Merci à Chris 73, auteur de la photo de daïkons. Je l'ai trouvée sur Wikipedia et Wikimedia Commons sous licence creative commons cc-by-sa 3.0.