77. le don

Ouvrir et relire quelques pages des Confessions, toujours aussi dignes et nourrissantes. J'avais commencé à rédiger un long billet au sujet de l'aide en Haïti. Je suis incapable de le conclure. Il ne cessait de s'allonger, alors je l'ai mis de côté pour réfléchir à la question du don.

Mot du jour : don. Ce seul et même mot pour nommer à la fois l'action de donner et la chose donnée.

Le don repose sur l'abandon, fait de manière gratuite et volontaire, de la propriété ou de la jouissance d'un bien quelconque.

Le don suppose donc l'abandon total et définitif, sans attente de retour. Donner c'est offrir un cadeau, un présent, laisser un héritage, c'est une générosité, un secours, un subside, une aumône, un bienfait. 

Curieux tout de même que le mot « don » soit la dernière syllabe de « abandon ». Est-ce l'effet du hasard ou d'une lointaine inscription de sens qui aurait traversé le temps et se serait échappée de la mémoire ? Des fois, j'aimerais être linguiste. Étudier les langues anciennes, ces langues mortes d'avoir donné naissance aux langues modernes.