58. 9 ans mon cochon, tu as neuf ans !

Mon journal fêtait ses neuf ans aujourd'hui, sir. Yes sir. Y'avait de quoi se réjouir. Et faire la fête.

coquillages

Je sais. Je sais. Tout le monde et l'univers s'en balancent du journal d'annie strohem. Ce qui fait que pas moi [le « moi » incluant la personne qui parle, ses amours, ses amis et ses étoiles].

Alors aujourd'hui et pour bien d'autres raisons que je ne peux pas tout raconter, puisque nous fêtions en même temps un autre anniversaire encore bien plus important à célébrer [celui de notre petit lion né comme moi sous le signe du cochon], ce fut la plus belle journée de septembre à Victoria.

Et puis j'ai reçu un cadeau, un beau cadeau. Un cochon. Mon cochon. Une tirelire en bronze [ou en fonte ou autre métal je sais pas mais super lourd peint en blanc, une manière d'antiquité]. Avec des ailes. Autant dire un cochon à voiles.

mon cochon

[Et puis, entre vous et moi, si je le fêtais pas ce journal, c'est qui qui lui fêterait sa fête ?]