42. bouger

Quand la vie se décide à bouger, elle se bouge pas à peu près. Alors je fonce et je décide moi aussi. Je bouge. Heureusement qu'il y a encore des bonnes fées qui veillent.

Tout ça pour dire que j'ai finalement choisi de garder ma dacha, et pour cela j'ai accepté un mandat qui m'est tombé tout droit du ciel jusque dans les mains ce matin. Il vaut toujours mieux garder les mains ouvertes, au cas où. J'ai donc accepté de faire ce travail à quatre jours par semaine, à Montréal, pour trois mois, avec possibilité de prolongation. Ils ont besoin de quelqu'un pour plus longtemps, mais je préfère ne pas m'engager trop loin devant. Tout ça grâce à une bonne fée qui a lu ce journal et qui a parlé de moi à sa patronne. La dame a dit : dis-lui qu'elle me téléphone aujourd'hui, ce que j'ai fait et une demi-heure plus tard, j'avais du boulot. Je commence officiellement le 2 avril. Ouf.

J'ai rédigé les modalités de mon contrat en fin de matinée, ce n'est qu'une proposition d'entente, un point de départ. Et j'ai posté le tout avec mon cv. Je devrai me rendre à Montréal la semaine prochaine pour les signatures et tout, et aussi pour louer un petit studio où je pourrai dormir la semaine et j'espère être capable de revenir ici les week-ends. Enfin, le plus souvent possible. J'ai réservé mes vendredis, que je garde pour moi, car je ne veux pas abandonner mon bénévolat à la bibliothèque ni l'animation du cercle de lecture (mes 5 à 7 littéraires du vendredi soir, deux fois par mois).

Tous ces allers et retours seront peut-être un peu fatigants, mais payants, et c'est le principal. L'idée, c'est de continuer d'avancer avec courage. Et avancer c'est retrouver la sécurité dont j'ai besoin pour écrire.

______________________________

commentaires :

le mercredi 21 mars 2007, à 17h54 jo a écrit :

Il y a toujours une bonne fée au bon moment ; ce qu'il faut accepter, c'est l'occurence du bon moment ! Jankélévitch en parle très bien dans "Quelque part dans l'inachevé" .


le mercredi 21 mars 2007, à 23h23 annie a écrit :

tout à fait d'accord avec toi,,,


le samedi 24 mars 2007, à 4h53 Léonor a écrit :

Que je suis contente ! Des bonnes nouvelles... ça fait du bien !
Comme ça tu vas garder ta jolie maison tout en ayant du boulot dans la ville que tu aimes... que rêver de mieux ? Que le job soit bien et que tu trouves un joli studio !
Bises et bon dimanche.