36. pour la suite d'hier

Impossible d'importer les pages du journal, et encore moins les quelques mille et un « milliards » [je nous épargnerai le smiley qui rit quand c'est pas drôle] de commentaires, de wordpress vers movable type. J'ai donc entrepris de tout recopier à la main. Quand même pas au mot à mot, bénie soit la fonction copier/coller.

Mais ce n'est pas facile car le texte se trouve à être en version xml [back up exporté de wp, avant de jeter le bidule avec l'eau du bain] et donc encodé de balises tarabiscotées. Il me faut l'en extraire, avec titre, date, image, etc., et surtout ne pas en oublier des miettes ici et là.

Heureusement, je peux publier mes pages à la date exacte où elles ont été écrites. Je ne pourrai pas en faire autant pour les commentaires avec lesquels il n'y a pas moyen de modifier la date. Enfin, je n'ai pas trouvé comment ; il me faudra donc les recopier un par un au bas de chaque billet ou encore me les poster moi-même en ajoutant une note pour indiquer quelque chose comme : « : commentaire écrit le ..., par untel. » Tout cela devient carrément surréaliste.

J'ai à peu près terminé les modifications de la feuille de style et des pages « modèles » et le journal reprend peu à peu son aspect minimaliste de l'heure, et que je veux lui conserver ad vitam aeternam amen et alleluia.

J'ai pour finir carrément éliminé toute la base de données de wp afin que les craqueurs craqués ne fassent pas de grabuge sur le serveur.