19. apologies

Je regrette un peu de m'être laissé aller à vous tartiner mes lamentables états d'âmes des derniers jours. Je reconnais humblement que cela m'a fait un bien fou, mais en même temps je me dis que je n'avais pas à vous infliger cette chose-là. Alors je remercie tous et chacun de la compassion, de la tendresse et des mots d'encouragements exprimés ou pas.

Je suis à peu près retombée sur mes pattes ce matin, j'ai pris un bon déjeuner et l'humeur est bonne. Autant apprécier et profiter des jours et des semaines qui me restent à vivre dans cette belle maison, en plein milieu d'un hiver trop chaud et avare de neige. Je suis sortie marcher sous le clair de lune hier soir. Ne jamais oublier que les clairs de lune ont le pouvoir de lécher certaines plaies que je qualifierais d'inéluctable.

En mangeant mes toasts et mes confitures, un petit air me trottait dans la tête. Le voici. Ça changera le mal de place, comme on dit par chez-nous :