scène de ménage

J'avais oublié à quel point ça fait du bien de faire du ménage. Après c'est le grand soupir de soulagement, le contentement absolu. Et pendant, ça épuise et dérage, mais ça dérange le chat. Celui-là n'a pas voulu de son prénom à la russe [Liocha], il préfère Pachat. Ok, il a gagné. Pour cette fois. Il accepte de conserver les patronymes.

Pachat n'aime pas du tout le bruit que fait l'aspirateur central. Que je trouve bien silencieux comparé au vieil aspi. à roulettes avec un sac en papier vert pâle toujours plein que j'avais en ville. Mon Pachat s'est réfugié sous un lit et il n'en sort plus. Prendra-t-il racine là-dessous ? Y trouvera-t-il le moyen d'écrire son blog et de répondre à tous les commentaires de ses vénérables et félins lecteurs ? Je ne devrais pas me préoccuper de tout cela. Après tout, ce n'est pas mon problème à moi, j'ai bien assez des miens.

Voilà que je sous-entendrais avoir des problèmes ? Pas du tout. Je n'ai aucun problème. Pas de mari, pas de problèmes. Le ménage est fait. La lessive aussi. Reste à repasser les nappes, et les housses de couettes et les taies d'oreillers et à faire les lits. La maison est propre de la cave au grenier et décorée, sauf le sapin qui ne fera pas son entrée ici avant mon anniversaire, selon la [ma] tradition. J'ai même mis des guirlandes rouges et vertes dans le tambour* et accroché une couronne en sapin dehors, sur la porte. Les gâteaux aux fruits macèrent tranquillement dans leurs deux alcools. Bon, je n'ai pas fini les courses, ni l'emballage des cadeaux, ni les menus, mais je savoure et je prends mon temps pour bien préparer les Fêtes. Sauf que je serai toute seule ici pour la mienne. Bof, ce n'est pas si grave, je commence à avoir l'habitude. S'il peut enfin neiger à plein ciel, j'irai ce jour-là faire une longue randonnée dans le bois en raquettes et je m'offrirai des roses rouges et le soir je m'inviterai à dîner au restaurant avec un bon livre.

Pauvre Pachat. Il est encore caché et j'ai fini de passer l'aspirateur depuis quelques heures déjà. Lui qui commençait à vraiment bien s'adapter, il mangeait comme un ogre et dormait un peu moins que les premiers jours. Il a dû s'endormir.

Concernant ma petite librairie virtuelle, je note mes bonnes idées, et je monterai le site en janvier. Rien ne presse. J'aime bien laisser mûrir les savants projets.

_______________
* Le tambour de ma maison n'est pas exactement comme celui de nos ancêtres mais il a l'air d'être assez vieux parce qu'il aurait besoin d'être repeint. Il est blanc à l'extérieur et n'a jamais été peint à l'intérieur, il a été fabriqué avec de grands panneaux de bois et il a des petites fenêtres carrées juste un peu plus grandes que des hublots d'avion sur chacun des murs et aussi une petite porte avec un loquet. C'est très pratique l'hiver et surtout ça économise le chauffage. Il est démontable et je l'ai fait installer dès qu'il a commencé à faire froid [galerie latérale, côté nord]. Vers la fin mars, je le ferai enlever et ranger jusqu'à l'an prochain. En tout cas, c'est ce que j'ai fait l'an dernier.