136. comptine d'un autre été

Brin de nostalgie pour une fin d'été duveteuse. Le titre du jour m'est venu de la faim et du hasard, mais il est de Yann Tiersen : « Comptine d'un autre été : L'après-midi ». En fin de matinée j'ai entendu l'air à la radio et hop j'ai fouillé un peu avant de retrouver et de placer le cd dans l'appareil qui sait en tirer de la musique, et puis j'ai demandé un rappel ou deux, et après je me suis gavée de tout le reste.

Partage, donc. Encore des bidouillages. Pour faire court, je vous présente mon nouveau bidule : un lecteur audio léger comme une plume. Simple bout de code html.

Pour écouter la musique, il suffit de cliquer sur le bouton vert pâle avec une flèche blanche orientée vers l'orient. Fin des émissions.

Par ailleurs, je profite du fait que je ne parle pas vraiment de moi dans ce billet [pour une fois] pour remercier toutes les personnes qui m'écrivent. Chacun des courriers que je reçois est une surprise, et je les lis avec un plaisir toujours nouveau, et puis je les conserve précieusement : vous me faites découvrir des tas de choses.

Je sais que le « commentaire de type blog » est plus facile d'utilisation et plus « interactif » que l'email, mais à mes yeux, cela ajoute justement toute une valeur et une saveur particulière aux messages que vous me faites parvenir.

Je ne cache pas les festins parfumés et colorés que je me fais à lire vos plumes prolixes et bien aiguisées, à admirer vos images, à butiner et chercher en suivant les pistes de lectures et découvertes que vous me partagez.

Sans vous ce journal serait je ne sais où, peut-être à l'ombre de lui-même, et sûrement moins agréable à faire. La preuve une fois de plus que sans lecteurs, l'écrit n'existe pas.