118. mousse

affriolant mariage de la coriandre avec une belle échalote

Je garderai la page rouge capucine en souvenir d'hier, ma journée légère. Je viens tout juste de bricoler une page vert mousse, c'est plus doux pour les petits yeux qui lisent. Je m'inquiète un peu pour la validation. Côté xhtml, ça va, mais les css ne valident plus du tout depuis que j'ai installé lightbox pour les images. Et comme à ce moment-là je n'avais pas le temps d'étudier la question de près, j'ai mis de côté le lien pour valider les css et j'ai oublié la chose. C'est tout de même un peu embêtant, je n'aime pas mettre en ligne des pages pleines d'erreurs et je constate que j'ai glissé là-dedans la tête la première. Je prends note avec témoins : au premier jour de pluie, je m'installe et je refais mes feuilles de style, et si je ne parviens pas à corriger les codes de lightbox, je vais le sacrifier, tant pis. Faudrait tout de même pas s'énerver pour rien, je vais faire une petite recherche avant, peut-être quelqu'un quelque part a-t-il déjà réglé le problème.

Les oiseaux m'ont réveillée à neuf heures moins cinq, charmant concert. Endormie vers dix heures et quart, je mes sentais ce matin tout à fait gavée de sommeil. Je suis sortie et il y avait encore une belle brume gris perle au-dessus du fleuve, et j'ai fait un peu de nettoyage dans mon jardin de sorcière. La camomille est en fleurs, j'ai coupé trois bouquets et je les ai suspendus pour sécher sur une petite tringle dans le garde-manger [justement, au-dessus du congélateur]. J'ai trouvé et lavé comme il faut un ancien moustiquaire qui traînait dans la remise, ça va me faire un bon grillage pour sécher le reste des feuilles et des fleurs. Il me faut maintenant trouver un endroit chaud et bien aéré pour le séchage, et surtout à l'abri des araignées et autres insectes, ça regorge d'araignées par ici, dans tous les coins : et que ça tisse, et que ça torture et que ça tricote des toiles en étoiles autour des petites mouches qui ne voient rien venir.

capucine, le 15 juillet 2006

Bon. Ce billet n'étant qu'une toute petite page pour lancer mon vert mousse, je ne m'étendrai pas plus longtemps sur le sujet. Juste ajouter que, hier, après avoir écrit la page rouge, je suis sortie comme prévu pour photographier les capucines. Ensuite je les ai mangées et après j'ai refait surface de ma légèreté, j'ai pris mon livre et j'ai lu le reste du temps, j'ai presque tout fini le volume deux des Lettres à Sartre, j'essaierai plus tard aujourd'hui de transcrire ici les quelques commentaires et notes que j'ai pris dans mon cahier. J'ai cherché une recette de petit salé aux lentilles et j'ai trouvé quelque chose d'intéressant sur le site du lapin gourmand. Je l'ai recopiée à la main sur une feuille et je ferai cuire le petit salé ce soir. Mais hier, après avoir fait les photos de capucines, je les ai téléchargées pour les mettre sur la page rouge et elles étaient toutes floues. Pour les soucis, c'était 10 fois pire. Je vous en mets une bien ratée. Le pire c'est que je ne pouvais pas refaire les photos, les capucines étant dans mon petit estomac. Elles sont délicieuses, sucrées et bien épicées. J'espère que d'autres fleurs ont éclos durant la nuit. J'ai pris quelques images de l'herbularius mais je n'ai pas le temps de les mettre en ligne maintenant. Ça devait être un jardin sauvage et finalement il pousse plus droit et ordonné que le grand potager dans lequel ça s'éclate en folie, j'ai même vu un plant de coriandre qui a poussé là où je n'avais rien semé, en se collant sur une grosse échalote. Aura-t-elle saveur de coriandre ? Aujourd'hui je vais essayer de sortir un peu me balader dans la région et visiter quelques musées et peut-être des jardins et des vieilles maisons si j'en trouve.