106. l'histoire de mes châssis doubles

maison1.jpg

C'est là que j'habite. Dans cette maison (1) avec vue sur le fleuve. Je n'ai pas de chaise berçante sur la galerie d'en avant. J'espère en trouver une. J'ai maquillé un peu la photo avec du flou, mais c'est la vraie couleur que ma chère maison prend parfois quand le soleil se couche, elle s'illumine et rosit avec plein de reflets jaunes [cliquer sur l'image floue peut rendre les choses un peu plus précises]. Elle était recouverte de bardeaux de cèdre et par dessus ils ont mis des planches horizontales en bois appelées déclin. En cèdre également. Elle est peinte en blanc. L'arbre sur le côté est un cèdre. Celui à l'avant-plan, un érable.

Les grosses chaleurs de l'été ayant l'air d'être là pour rester même si le printemps n'est pas fini, pensons-y, les pivoines n'ont même pas encore fleuri, j'ai décidé d'enlever les châssis doubles et de les remplacer par les « scrignes » ou « moustiquaires ». Il semble que « scrignes » et « châssis double » ne soient pas des expressions correctes.

Pour « scrignes », je ne serai pas difficile à convaincre, même si c'est le mot que nous utilisions chez mes parents, comme beaucoup de mots et d'expressions en anglais ou déformés de l'anglais [nos chers scrignes étaient en réalité des screen]. Je les ai depuis longtemps abandonnés pour dire : « commence à faire chaud, faut que j'installe les moustiquaires ».

Petite recherche dans le DeVillers. Le châssis serait le cadre entourant la fenêtre, et la moustiquaire serait la « pellicule en toile métallique placée aux fenêtres pour se préserver des moustiques ». « Screen » est absent de ce dictionnaire, mais il est bien à sa place dans le dictionnaire anglais. Pas de traces des « scrignes » nulle part (2). Cependant j'ai rencontré *scrap (mettre à la scrap), qui est défini comme suit : « Anglicisme pour mettre à la ferraille ». Bizarre, il y a des anglicismes qui sont acceptés et d'autres non.

Châssis double viendrait de « double window » ou de « storm window » et il faudrait plutôt dire « contre-fenêtre », si j'en crois le grand dictionnaire de l'Office québécois de la langue française, qui écrit ceci : « Note(s) : ((Au pluriel :)) contre-fenêtres. L'ensemble ((d'une fenêtre et d'une contre-fenêtre)) constitue une double fenêtre. Une contre-fenêtre n'est pas double; elle est simple, mais elle forme avec une autre fenêtre une double clôture de l'ouverture. »

Anyway, châssis double, c'est un mot en vieux québécois qui est appelé à disparaître parce que bientôt il n'y aura plus de châssis doubles. Ils n'en installent plus sur les nouvelles maison, et même les vieilles maisons qui en ont encore sont rares, les gens les remplacent par des fenêtres neuves et jettent les châssis doubles à la scrap.

Si j'ai mis la photo c'est pour montrer mes châssis doubles. Juste sur le devant de la maison, il y en a huit en comptant la porte, la lucarne du grenier et la petite fenêtre de la cave. En ce qui me concerne je vais conserver une partie de mes châssis doubles parce que j'aime cette expression, mâme si elle nous vient de l'anglais, et parce que je n'ai trouvé que six fenêtres à moustiquaires pour un total de 17 châssis doubles à enlever pour l'été. Où sont donc passés les autres ? Mystère.

_______________________
Notes : 1) « Four Square américain », datant de 1924. Architecture vernaculaire à saveur industrielle de 1890 à 1930 environ. Franklin Kidder, architecte de Denver aux États-Unis, en serait le concepteur. Elle est appelée familièrement la Four Square. J'ai lu quelque part que, à cette époque où l'argent était rare, on commandait le plan de cette maison dans le catalogue Sears et on la construisait soi-même. Une voisine qui a habité ici quand elle était enfant m'a raconté que la galerie faisait toute la largeur du devant et se prolongeait sur le côté. Elle dit aussi qu'il y avait une porte à l'arrière, dans la cuisine d'été, exactement à l'endroit où je rêvais d'en faire installer une pour sortir marcher nu-pieds dans la rosée le matin.

2) Concernant mon « scrigne », j'ai fait une petite erreur que je m'empresserai de corriger (3 heures plus tard). J'ai cherché dans tous les dictionnaires en ligne et j'ai trouvé le mot, mais avec une orthographe différente : « Scrime, scrine. Moustiquaire. "Ferme le scrime, les bébittes vont entrer". Vient de l'anglais fly screen. » Ceci d'après le Dictionnaire québécois - français gratuit en ligne, à l'usage des "Français de France" et autres francophones.