68. la pie

oiseauventrerouge_03042006.jpg

Il y a quelques jours, très tôt le matin, j'ai été réveillée par des chants d'oiseaux et j'ai espéré ou imaginé qu'ils avaient sûrement le ventre bleu ou rose. Eh bien ils « ont » le ventre rouge, on dit que les plumes de la gorge sont rousses. La photo a été prise par la fenêtre, donc elle n'est pas très claire, dommage. Si j'avais tenté d'aller dehors, ils se seraient envolés. Ce sont des merles d'Amérique, le bec est jaune. Ils chantaient un peu comme ceci :

tchîrili tchir-op tchîrio
tut tut tut
tut tut tut
tchîrili tchir-op tchîrio
tchîrili tchir-op tchîrio
tut tut tut

Mes beaux merles se sont envolés tout de même, comme ce début de printemps. Une mince couche de neige s'est déposée comme une fine dentelle sur l'herbe brunie par le gel et sur les premières pousses de tulipes qui mesuraient déjà un bon 10 centimètres.

Et le courrier ?
Astrid m'écrit : « Les photos de votre corneille [celles de la page 66] m'évoquent le tableau de Monet, La pie, je crois... ». >

Claude_Monet_-_The_Magpie_-_Google_Art_Project.jpg

La Pie : « un champ, une barrière, des arbres nus, des toits, et ce ciel composé de quelques bandes de blanc variables ponctuées par quelques accents sombres, comme calligraphiés. »

Étrange. Celle à gauche en bas de la page 66 est dans la même position sur la barrière. Il y avait un message caché sous la troisième corneille, je me demande si quelqu'un l'a lu.