40. champs enneigés

le bleu du ciel sur les champs enneigés l'après-midi avec des nuages en février

Il y a des jours, je me demande ce que je fais avec ce journal, si ça vaut la peine de continuer. Il y a des jours, je n'ai plus trop la tête à ça. Je rêve au retour du printemps, à toutes les plantes que je veux faire pousser, au gros soleil sur les épaules et les bras, et aux travaux dans les champs qui, pour le moment, sont encombrés de neige partout. À part une grosse tempête de vent qui m'a fait très peur vendredi dernier, il fait plutôt beau et le temps est doux. J'ai ajouté ce qui manquait à ma commande de semences et je l'ai postée à La Société des plantes : Angélique, Céleri à côtes rouges, Nepitella, Ancolie du Canada, Arroche Opera, Courge musquée Trombocino, Concombre Lemon, Laitue Cressonnette du Maroc, Tomate d'Ibervile, Tomate Principe Borghese, Tomate Stupice, Pavot de Turquie, Patrina gibbosa, Haricot d'Espagne, Haricot Flambeau, Haricot Goldmarie, Haricot Trionfo violetto, Pois snap Cascadia, Pensée sauvage Viola. En mars, je ferai les premiers semis à l'intérieur. C'est bientôt. Dans les champs où je fais mes randonnées en raquettes, derrière la maison, je vois d'innombrables pistes de petites bêtes sauvages. Le ciel est souvent bleu, presque toujours avec beaucoup de blanc. Je n'ai pas revu le soleil rose. Et je n'ai pas oublié une plus grande image, pour Jo. Elle a raison, les images des champs enneigés sont plus belles en grand format, avec un point éloigné à l'horizon quelque part où l'oeil peut s'échapper et se perdre de vue.