31. pour rêver au soleil

2006.01.28_vivarium avec camomille

Trois tâches importantes occupent et continueront de composer mon aujourd'hui ordinaire, frivolités et autres quotidiennetés mises à part :

  • √ back up général avant que je ne perde une fois encore toutes mes données méchamment grignotées par des virus virulents comme c'est arrivé tous les huit à neuf mois depuis que j'ai cet ordinateur. L'an dernier j'ai perdu tout un manuscrit et une fois de plus ce pauvre journal d'Ariane Fabre [une chance que j'avais recopié les entrées sur le serveur, j'ai perdu tout le reste, mais ce n'est pas grave], et je me suis montrée courageuse, et je ne suis même pas venue pleurer mon sort et déverser mes pobres estados de alma dans mon journal on line. Ensuite débuter l'entretien de mes « sites » sur le triple doublevé. La base de données est pleine à craquer et le serveur menace d'exploser sinon d'imploser sous la charge
  • √ prendre soin des plantes d'intérieur : arrosage, nettoyage, vitaminage, et
  • √ finir les plans des jardins et les commandes de plantes et semences. Janvier achève. J'ai tellement tellement hâte de travailler dans le jardin que j'en rêve jour et nuit.

Surprise par leur croissance soudaine et leur couleur qui semble virer au vert lime, j'ai pris des photos du vivarium et des huit plants de camomille. Ils jaunissent, ils s'étiolent. Me suis amusée à jouer avec l'éditeur d'images, je les préfère en noir et blanc, sauf un petit pot qui m'a suppliée de lui laisser sa couleur. Je ne les arrose pas assez souvent, et ça, qui leur arrive, c'est parce que ma petite maison de verre n'est pas étanche et donc ce n'est pas tout à fait un vrai vivarium. Mais ils ont bien grandi. Je vais les transplanter dans des pots plus gros et bien les nourrir. J'espère qu'ils ne vont pas mourir.