135. des patronymes slaves

Décidé de baptiser somptueusement pour le plaisir mes trois chatons avec des patronymes de romans russes, à la Dostoïevski [Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski, fils de Mikhaïl Dostoïevski, medecin militaire et de Maria Fédorovna Netchaiev]. Ça va faire classe dans le journal et dans la vie ordinaire qui manque un peu de piquant parfois. Non, je ne les ai pas encore donnés en adoption, je les aime trop pour m'en séparer tout de suite. Je les ai bien offerts le coeur à l'envers parce que ce n'est pas très raisonnable d'avoir autant de chats je les ai donc offerts dis-je à tous ceux qui se sont présentés ici, mais chacun a son chat ou est allergique à lui et fiou je peux les garder encore un peu.

La petite chatte grise avec un visage tout rond et des yeux doux [et tout ronds] s'appelle Luna, baptisée [rituel païen] par Ilse, il y a quelques semaines. À ce prénom, j'ajouterai deux patronymes, un pour marquer sa descendance du côté de la mère, et un autre pour le nom du père. Sauf que le père est un chat de la ruelle Fabre, à Montréal, un très beau mâle paraît-il, mais je ne l'ai jamais vu et je ne sais pas son nom, alors je lui en inventerai un, aucun problème. Mais non, je ne vais rien inventer sauf si j'y suis obligée, parce que je prends le nom du père très au sérieux. Je ferai des recherches aussi de ce côté-là, promis. De plus, et ce n'est pas juste, il manque une pièce au nom du père de Dosto, rien trouvé de plus sur Internet. Va falloir que je sorte mes livres des boîtes au plus vite et que j'aille nourrir le feu, il commence à faire froid dans la maison.

Par ailleurs, ayant entrepris de très sérieuses et rigoureuses et laborieuses mais pas très fructueuses recherches sur la formation des patronymes slaves, j'ai découvert que la belle Lubie porte un nom probablement dérivé de Lubias, nom « très rare porté en Seine-Maritime, où il est attesté depuis le XVIIe siècle. Sens obscur. Peut-être une déformation de Lubais qui lui-même est un nom rare porté notamment dans le Morbihan. C'est un ancien nom de baptême (Leobatius) popularisé par un abbé en Touraine (fête le 25 janvier). » Merci au dictionnaire des noms, jtosti.com, d'ajouter de la bonne eau à mon moulin, mais je cherchais plutôt du côté slave, pas du côté latin, enfin bref, qu'à cela ne tienne, mes chatons auront des patronymes russes comme dans les Frères Karamasov que j'aimerais bien parcourir pour m'en inspirer, mais ils sont encore dans les boîtes.

Tout cela mérite un deuxième café et surtout une ou deux buches dans le foyer. La suite plus tard, avec les prénoms des deux autres.