96. sea holly daisy

sea_holly.jpg

Gras soleil. Grosse matinée. Fallait s'y attendre, le petit café du matin servi à l'hôtel goûte la vieille chaussette de laine de bucheron chasseur d'orignal délavée trempée dans du thé noir aromatisé avec de la chicorée. N'écoutant que mon courage, j'ai exploré la côte en quête de vrai caféine, un double espresso bien tassé, au pire, un café latte instantanné. Et c'est comme ça que j'ai aperçu des fleurs bleues juste en face d'une très simple et élégante boutique en bois, jaune d'ocre « Wine & Cheese » au bord d'un parterre couvert de fleurs de toutes les couleurs. Après le sept ou huitième clic charmé [toujours sans café] sur la plate-bande, une grande femme blonde est sortie et elle a dit cette fleur n'est-elle pas magnifique, c'est une Sea Holly, si si, et elle a pris le temps d'épeler le nom pour moi lettre par lettre. En latin, Erynigum planum. C'étaient ses fleurs à elle, et on a parlé un peu, pas longtemps, et je suis partie en me promettant de lui envoyer les photos. Ici, tout le monde se salue en passant avec un petit coup d'oeil poli et discret, et j'aime ça. Toujours avec l'impression d'avoir mis le pied au paradis. Et perdu dans les fleurs, cet insupportable flamand rose en plastique. Pour mémoire.