72. petit jardin en pots

P6180042.JPG

Avant de commencer, indiquer que toutes les images sont cliquables et que les agrandissements sont plus réussis, selon mon petit oeil de photographe amateur, que les formats réduits.

Ainsi donc la terrasse s'est remplie d'odeurs et de couleurs. Comme toujours, j'ai rapporté du marché presque deux fois plus de plantes, fruits et légumes que ce que j'avais noté sur ma liste. Je me suis laissé tenter par un plant de sureau avec promesse formelle à Michel le jardinier de lui donner des nouvelles si mon essai de le cultiver en pot fonctionne. Lui, il ne croit pas que ça marchera. Je lui ai dit que oui, que tout peut se cultiver en pot si on veut. Sur ces images, le sureau est la plante avec des grosses feuilles rondes et des branches qui poussent presque à l'horizontale. C'est un peu fou, il n'était même pas sûr à 100% que c'est un sureau, et sa femme croit que c'est un kiwi. Arf. Je n'ai aucune idée de ce que c'est, je dirai donc que c'est un sureau. En plus de cet arbuste bizarre, j'ai trouvé une belle gerbera rouge vif, des pensées et des lobelias [comme ceux de ma cousine Joelle, même couleur et tout]. J'ai pris un plant de roses trémières, de couleur rose pâle, à fleurs doubles, juste un, parce que je sais qu'il occupera beaucoup d'espace, et il n'est évidemment pas encore en fleurs, je devrai le transplanter dans un bac beaucoup plus grand. J'ai rempoté la lavande et le sureau hier soir. Je laisserai les pensées, lobélias et le plant de tomates cerises [le fruit est orange et délicieux, un peu sucré, j'en ai déjà mangé deux] dans les jardinières d'origine – je n'ai eu qu'à les suspendre et les arroser copieusement. Il m'a fallu grimper pour visser en place de nouveaux crochets et des attaches plus solides.

Ça sent bon. J'ai dégagé la table ronde et placé le portable dessus, je profite de ce qui reste d'ombre pour écrire ce journal dehors. Mais je ne ferai pas une trop longue page aujourd'hui. Je ne veux pas trop attendre pour planter les fines herbes, basilic, coriandre, thym, ciboulette, romarin et persil, et les quatre pots de marguerites [j'ai choisi des blanches et des lilas]. Malgré tout ça, je n'oublie pas le vieux datura qui a passé l'hiver en dedans, il a repris beaucoup de vigueur, j'espère qu'il fleurira cette année. Je suis contente d'avoir trouvé des plants de haricots grimpants, j'ai pris des rouges et des noirs, ceux-là, le grand livre conseille de les placer en sol riche et profond et de veiller à leur fournir un arrosage abondant et de maintenir une humidité et une fraîcheur constante, par exemple avec un paillis, de même qu'un bon support pour les faire grimper.

Avant d'oublier. Tout en bas des images, la dernière, c'est tout ce qui a poussé de mes campanules des Carpathes, dans le pot avec le bouleau. De l'autre côté rien ne peut pousser, c'est le coin où la petite Lola, la chatte de ma voisine, aime bien venir se coucher de temps en temps.

P6180038.jpg

P6180035.jpg

P6180031.jpg

Photo_018.jpg

P6180029.jpg