265. contre la peine de mort

afficheabolition.jpg

La peine de mort est une aberration. Un non sens. Jusqu'au 9 octobre, Montréal est la capitale mondiale des droits humains à l'occasion du 2e Congrès mondial contre la peine de mort. Bianca Jagger raconte :


J'ai eu la malheureuse opportunité le 22 juin 2000 d'assister à l'exécution d'un homme, Gary Graham, dont l'innocence crevait les yeux et que mes appels répétés et ceux des ONG auprès du gouverneur Georges Walker Bush n'ont pu à aucun moment empêcher ni même retarder. Gary a été condamné à la peine de mort sur la foi de la déclaration d'un seul homme. Avant son exécution, 3 jurés ont déclaré qu'ils ne le pensaient plus coupables. Je ne peux pas dire ce que signifie d'assister à l'exécution d'un innocent. L'exécution d'un condamné à mort est une barbarie. L'exécution d'un innocent est un meurtre.

La grande marche vers l'abolition
J'invite les lectrices et lecteurs de ce journal, fidèles ou infidèles, chanceux ou malchanceux de Google, et tous les bloggeurs et journaleux de l'intime, avec ou sans leurs blondes, leurs enfants et leurs chats, à venir manifester avec moi le samedi 9 octobre à 12h30, rue Ste-Catherine, devant la Place des Arts. À Montréal. Pour la grande marche vers l'abolition. Ça serait übercool de se regrouper sous une belle grande blogbannière. Quoi qu'il en soit, et même si je devais marcher toute seule dans la grande foule, j'y serai à 12h30 pile. *

Plus d'informations dans le dossier de presse complet sur http://www.montreal2004.org.