248. à marée basse

La mer s'est retirée loin au large. Comme dans ses derniers retranchements. La plage a suivi le mouvement et gagné du terrain. Elle s'est allongée, envahie d'oiseaux blancs, rapaces dévorant les restes comestibles coincés à travers les algues et entre les galets. Ça crie et criaille et croasse dans l'air alourdi par l'odeur. Si ça continue, je pourrai peut-être traverser cet océan à pied. Ce matin, le ciel est gris bleu, tout comme l'eau, avec des nuages blancs agglutinés par-dessus le temps. Les deux, très calmes, ne font qu'un.

quelques hémérocalles, et la mer, le 13 septembre 2004

J'ai vu des hémérocalles aux pétales en forme de griffes mouchetées. Photographiées hier, au sommet de leur beauté.