240. la poste

Faut quand même pas croire que je passe tout mon temps dans la baignoire. Quoique. J'ai bien avancé dans le montage de mon radio.blog. Assez contente du résultat. J'ai encore pas mal de furetage à faire dans mes fonds de tiroirs pour rapailler le meilleur du pire. Ou le pire du meilleur, c'est selon. L'affaire est donc à suivre.

Par ailleurs, j'ai repris la je ne sais pas combien-tième lecture du Journal d'un vieux dégueulasse interrompue, me souviens plus où quand et comment, à la page 178. Jamais pu aller plus loin. Retrouvé ce livre par hasard, coincé sous le coin d'une tablette de ma bibliothèque. Mais ce n'est pas moi qui l'ai décoincé, c'est Ilse, juste avant qu'on sorte manger des brochettes de crevettes géantes chez Maìko l'autre soir. Je voulais me coucher tôt hier... mais j'ai encore trop lu. Cher vieux Bukowski. Les passages où il parle de sa correspondance avec ses lecteurs sont craquants :

  1. Lettre d'un lecteur :
    Cher Mr. Bukowski, vous dites avoir commencé à écrire à l'âge de 35 ans. Que foutiez-vous auparavant ? [signé E.R.]

  2. Réponse de l'auteur :
    Cher E.R., je n'écrivais pas.

  3. Il recopie dans ce journal quelques lettres de Meggy. Toutes moches et assommantes, mais l'homme espère. Il se met à lui répondre. Il travaille fort. Sauf qu'un jour il se fatigue de cette histoire et il élabore une stratégie d'éviction. Et donc Bukowski arrête de répondre à cette femme parce qu'il a perdu l'envie de la baiser [il écrit que sa « queue a baissé pavillon », si si] et plus envie non plus de lui « filer la trouille de sa vie ».

  4. La suite de l'affaire Meggy ? Elle continue de lui écrire. Fallait s'y attendre. Alors en conclusion à cet échange de lettres avec une femme qui habitait trop loin, et qu'il n'a jamais pu rencontrer, il écrit : « c'était la meilleure des tactiques, une tactique qu'un esprit aussi primitif que le mien avait mis un temps fou à échafauder : à savoir que pour préserver sa liberté, il ne faut surtout pas répondre aux lettres. »

  5. Dans ce livre, Bukowski n'utilise aucune majuscule nulle part. Sauf pour reproduire les cris ou mettre l'emphase sur un mot. Du punch. Alors là, il sort les capitales et ÇA HURLE TRÈS FORT, MERCI.

Avec tout ça, je me suis couchée à une heure folle du petit matin et je me suis sentie comme une zombie toute la journée. Pouvais pas me re-coucher, travail oblige. En revenant de la poste tout à l'heure, j'étais encore plus dans les vapes, et mon ex-voisin Daniel Proulx a été obligé de me donner une petite tape amicale sur le bras sinon je l'aurais croisé sans le voir, ni le saluer, ni prendre le temps de jaser avec lui en plein milieu du trottoir, en face de la pâtisserie Heimishe, sur Bernard, avec toutes les femmes à l'allure si nette et affairée du quartier traînant leurs trois et quatre enfants dans des poussettes et les cinq plus vieux sur des trottinettes, qui devaient s'écarter pour nous laisser la place. Chacun son tour. Au moins, j'ai eu des nouvelles de Guillaume.