231. ce cher Minotaure

Patrick Bizouard : Le Minotaure

Pris une multitude de petites notes pour ce journal. Mais je ne les écrirai pas. C'est une manière de suite à quelques réflexions et recherches : les dessous de l'expression « dormir sur la corde à linge », et cette manie qu'ont les écrivains de courtiser le suicide, enfin bref, certains reliefs à conserver de mes dernières invasions boulimiques dans les mémoires intimes de Simenon, les manifestes surréalistes de Breton, et quelques autres.
Mais je ne les écrirai pas. Pas maintenant. Ce soir ou demain peut-être, je vais m'asseoir un peu. Promis.