220. made in bible

J'ouvrirai la Bible et relirai la somptueuse histoire de Judith, son séjour dans le camp ennemi, le banquet, et le moment où elle décapita Holopherne : « Avec le sabre, elle frappa de toutes ses forces le cou d'Holopherne par deux fois et elle lui coupa la tête ».

Lirai aussi « Job ». Me souviendrai que la tête coupée par Judith fut plutôt encombrante [à transporter] pour revenir à Bérulie : a fallu que la servante de J. la cache dans un sac à provisions, et tout ce sang-là, ça coulait de partout sur les gigots d'agneau, et dans la farine, et sur le pain et dans les sachets de bonnes épices piquantes, et même sur les rondes et feuillues laitues si vertes et croquantes cueillies du jardin avant que la première rosée ne s'évapore. Dans ce temps-là, il n'y avait pas encore de sacs en plastique.

Voulez savoir qui est Judith ? Selon cette version de la Bible, Judith était fille de Mérari, elle descendait directement de Jacob par Sarasadaï, Cheloumiel, Nathanaël, Éliah, Hilquia, Élie, Akitob, Rafaïn, Gédéon, Ananias, Hilquia, Ouziel, Joseph et Ox. Veuve de Manassé. Et « Judith », c'est le titre du deuxième des « Livres Deutérocanoniques ». Une pure fiction ?