135. Schubert

J'ouvre la radio et c'est Schubert toute la journée. C'est la Journée Franz Schubert à Radio-Canada : « Le lundi 1er mars, la Chaîne culturelle consacre 11 heures d'antenne au compositeur autrichien Franz Schubert, pour le plus grand plaisir des mélomanes partout au Canada. Cette émission spéciale sera animée par Sylvia L'Écuyer ». Ça remplit la maison, Shubert et le piano et les orchestres et les chants à n'en plus finir. À m'emporter ailleurs. Le piano chante, c'est lundi. Peut-on confier à un journal intime public les petites choses et les pensées fugaces que l'on ne raconterait à personne, les pensées secrètes et de l'intérieur du corps, cachées, ce qui pourrait laisser croire de vous que vous êtes un être bizarre. Que faire avec les désirs et les envies tout à fait physiques, qui ne peuvent être apaisés, que faire, hormis les taire à jamais. J'irai en Crimée. J'ai cherché les billets d'avion. Pas envie d'un simple aller-retour. Tant qu'à traverser l'océan, autant butiner un peu en Europe avant et après Yalta. Cru comprendre que pour aller à Yalta, il faut passer par Kiev, ou une autre grande ville avec un aéroport. Songé à cette route : Montréal -> Prague [y rester quelques jours], ensuite Prague -> Kiev [suivre la route vers Yalta, pas eu le temps de chercher]. Ensuite, de Kiev je reviendrais sur Paris [voir mes amis, sortir un peu, rêver] - et finalement le dernier step : Paris -> Montréal. Cela demande un peu de vigilance pour booker les réservations afin que les dates sur les billets ne se chevauchent pas trop [!]. Verrai probablement une agence de voyage, si je n'arrive pas à trouver ce que je veux. Et les prix, c'est fou les prix, il faut bien chercher. Selon les dates et les fournisseurs, la même destination peut doubler ou tripler. Apprendre à être souple sur les dates, donc. Quoi qu'il en soit, je profite de mon lundi et du beau temps pour lire, aller marcher au parc, vivre avec Schubert, laver les planchers à grande eau [ça faisait longtemps] et faire un peu de lessive. Et puis j'ai recommencé à écrire dans ma Marginalia.