97. jusqu'à ce que fleur s'ensuive

jacinthe3

Pas au meilleur de ma forme. Mais pas arrivée au bout de l'ombre de la queue du down de mes down non plus.

J'ai roulé longtemps, ça fait du bien. Faire des kilomètres de route, avec ses propres démons pour seuls compagnons, ça lave de ceux que les autres nous déposent insidieusement sur le dos.

Je caresse chaque fois mon vieux rêve de descendre en Californie, et ensuite pousser jusqu'à la Nouvelle-Orléans, au Mexique, et peut-être un peu jusqu'en Amérique centrale, et puis remonter tranquillement par la côte Est tout au long de l'Atlantique. Parcourir le chemin de mes rêves d'un bout à l'autre. Du nord au sud et du sud au nord. Un bon matin je vais me lever et partir. S'il y a une seule résolution valable pour le nouvel An, si je devais toutefois un jour en prendre une, ça serait celle-là. La seule.

J'ai rencontré quelques âmes soeurs qui ont pris racine là-bas, dans la région de Trois-Pistoles et Cacouna. Dévoré mes dérives à belles dents, ainsi que les conversations turbulentes et la bonne nourriture du Bas du fleuve : poissons fumés, tourtières, gibiers, bouillis de légumes, et leurs accompagnements. J'ai lu et j'ai écrit. Surtout réfléchi.

Hier matin, tard, j'ai délaissé le fleuve à regrets. Promis d'y retourner bientôt. Et pour tout l'été, peut-être. Et puis ce retour à Montréal, ma belle cité d'adoption décadente, ne s'est pas trop mal passé.

jacinthe6

Rapporté, en plus des provisions affectives, des montagnes de boutures et de jeunes plantules. Dont un bulbe de jacinthe qui s'est mis à s'ouvrir aussitôt arrivé. Ce qui m'a donné l'idée d'ouvrir ma petit web cam pour observer la vie qui pousse et prend sa place au soleil. Malgré tout. Décidé de vous montrer ça durant les prochaines semaines, et quelques autres pensées : jusqu'à ce que fleur s'ensuive.