75. adjectivite jubilatoire aiguë : récidive

Je sens les symptômes de l'adjectivite jubilatoire m'envahir. Je récidive. Et pour vous épargner une lecture de textes escamotés entre crochets, j'ai choisi d'écrire la suite sans épithètes. Nor with you, nor without you ? Peut-être pas. J'ai déclaré la guerre aux adjectifs en tout genre. Je jubile. J'adjective.

Quand je suis arrivée au travail ce matin, le diable a dû le lui dire. Puisque je n'arrive jamais à la même heure. Comment on explique ça ? C'était un mercredi, un matin comme les autres, il était 9h15, j'ai enlevé mes gants, j'ai échappé mon sac, j'ai fini par ouvrir cette [%#&**&@%$$] de porte avec une serrure à code qui me coince les doigts, et qui est-ce que vois ? Le soleil. Lui. Il sort de son bureau, il s'avance en souriant, comme en dansant, et il m'ouvre les bras.