288. ouindigo

Sagittaria aubulata

Escale près de Québec sur une île verdoyante. Ile de Bacchus ou d'Orléans Ouindigo c'est la belle Algonquine de ce coin de pays ensorcelé. C'est l'île des sorciers ou des feux follets, des mots fous qui grattent l'âme et l'imaginaire sur les affiches et les petites enseignes peinturlurées, la forge à pique-assaut, économusée, cuir, pelletier, blancs moutons, trésors du moulin, marée montante et bhabillage, la terre et la mer, bardane et pique-assiette, couette et panier, les secrets de la grange à l'ombre du vent. Et c'est ainsi que... Aussi les trois soeurs. Et le vent D. Avec la pluie, fleur et désirs me berceront jusqu'au petit matin.

Anna Livia Plurabelle, la sagittaire. Anna la belle ne pleure pas le vent maudit. Anna soliloque et cueille les fleurs de joncs fleuris, Butomus umbellatus, Anna, fille de sauvagesse et sorcière, tresse à son tour les cordes végétales pour en faire de fins bracelets et chevillères. À porter jusqu'à ce qu'ils se détachent d'eux-mêmes. Anna se lave les veines des mots tourments et s'allonge sur le dos de l'île.

_______________
Photo by Ann Murray, University of Florida, Center for Aquatic and Invasive Plants [http://aquat1.ifas.ufl.edu]. Used with permission. [Grand merci !]