285. les cahiers secrets

Je lui ai parlé de x. J'aurais aimé lui donner à lire mon journal papier, les cahiers de 2002 et 2003. C'est hier matin exactement que je lui aurais donné le premier cahier. Et puis entre hier et aujourd'hui, il aurait tout lu pendant que je travaillais. Il serait sorti en ville, s'installant tranquillement dans les parcs, ou dans les bars ou les cafés à cause de la pluie, et en buvant du vin ou du thé, et il aurait lu le journal papier d'Annie Strohem.

Sauf que je ne l'ai pas fait. Je lui ai prêté un gros roman incompréhensible. Et puis ce soir il est arrivé après avoir tout lu, presque mille pages en deux jours. Encore troublé par sa lecture. Je l'ai fait rire et on s'est mis à se raconter des choses folles.

J'aime à triompher de mes fragilités de petite fille qui parfois refont surface. Il dit qu'il a le vertige quand il me regarde au fond des yeux. Il dit je veux vivre avec toi toujours et ce sont des mots que je ne veux plus entendre.