227. rue Hutchison

Ouf. Quelle journée. Dormi. Taillé mes crayons. Tiré une carte de Tarot : le Pape [encore ?]. Déjeuné au Figaro en compagnie de mon portable. C'est quoi l'idée ? Simple. Écrire une page de mon livre. Ressortie de là avec une page et demi de plus pour Bordel qui a changé de titre [temporaire, je l'avais bien dit...] pour devenir rue Hutchison. Contente. Assemblé quelques images de la web cam. Bidouillé quelques pages en php pour la prochaine édition de ce journal dans l'espoir de m'affranchir de Movable Type. Envie de revenir à une publication plus personnelle ou je fais tout du début à la fin. De retour dans mon home j'ai entrepris le grand ménage en écoutant Laurence Revey et Tori Amos, en pensant au printemps dernier quand je suis allée acheter mes fleurs au marché Jean-Talon avec X. Écouter des chansons de femmes qui me font penser aux hommes de ma vie ? Pas possible, c'est pas moi, pas moi. Oh paradoxe quand tu nous tiens. Titres possibles pour la prochaine édition de ce journal : Mauve, Nomade, ou Journal. Oublié de dire que j'ai troqué mon jean pour un pantalon blanc en soie. Et puis le téléphone a sonné.