196. rhume et lamentations

rose_blanche.jpg

Encore le rhume. Et ça m'a fait rater la marche pour la paix. Obligée de rester comme une poule au plumard, les muqueuses à vif, la gorge en feu, enfin bref, il suffit de lire les symptômes sur les bouteilles de sirop Bénilyn, et vous savez tout. Pas grave, ça va passer.

Pas capable de composer trois lignes qui tiennent la route. C'est ainsi que j'ai juré toute la matinée contre le papier mouchoir et les pastilles pour la gorge. Quelqu'un pourra-t-il un jour trouver un remède pour faire passer ça en une demi-heure ?