184. la lune d'orange amère

lune orange

Ne me demandez pas pourquoi le titre et ce que ça veut dire je ne sais pas, c'est peut-être à cause de cette image qui attendait sagement son tour pour entrer dans le journal, peut-être aussi à cause de la confiture d'oranges amères que j'ai goûtée au petit déjeuner et peut-être simplement un souvenir tenace de ces vers d'Aragon. Quoi qu'il en soit, elle dit que selon le calendrier lunaire, aujourd'hui c'est le jour des fleurs et je dis que c'est très poétique. Quelles fleurs allons-nous planter sous la neige ?

Par ailleurs j'ai lu des vieux trucs de Woody Allen, entre autres l'histoire de Cloquet, un type qui s'était retrouvé en prison pour le meurtre de Brisseau et qui se termine ainsi, j'aime bien la fin :

     « Cloquet brülait d'être libre — hors de la prison —, de gambader dans une verte prairie... (Cloquet gambadait toujours quand il était heureux. En fait cette manie l'avait fait réformer.) L'idée de liberté réveilla en lui un mélange d'exaltation et de terreur. Si j'étais réellement libre, songea-t-il, je pourrais développer mes facultés au maximum. Je pourrais peut-être devenir ventriloque, ainsi que je l'ai toujours souhaité. Ou aller visiter le musée du Louvre en bikini, avec des lunettes noires et un faux nez.

     Son esprit s'embruma tandis qu'il envisageait ces diverses options, et il était sur le point de s'évanouir quand un gardien ouvrit la porte de sa cellule et lui apprit que le véritable assassin de Brisseau venait de se dénoncer. Cloquet était libre de partir. Cloquet tomba à genoux et embrassa le sol de sa cellule. Il entonna La Marseillaise. Il sanglota ! Il gambada ! Trois jours plus tard, il réintégrait sa cellule sous l'inculpation d'avoir visité le musée du Louvre en bikini, avec des lunetes noires et un faux nez. [Destins tordus]

J'ai trouvé un fort beau calendrier lunaire sur le site calendrier-lunaire.fr. Surprenant !