116. le scarabée d'or

Il m'est arrivé très souvent de parler de quelqu'un et au même moment cette personne me téléphonait, ou encore je recevais d'elle une lettre ou un email. Qu'est-ce que c'est que ça ? de la télépathie, de la clairvoyance, de la synchronicité ? J'aime bien l'idée de la synchronicité. Je suis toujours charmée d'apprendre ces coîncidences étranges. Comme le jour où j'ai tiré la carte du Soleil aux Tarots et que le même jour Emma a tiré elle aussi un Soleil. Mais est-ce que ce n'est pas nous qui créons l'événement ? Ne serait-ce pas une sorte de manipulation télépathique inconsciente ?

J'avoue que tout cela me dépasse vertigineusement. Personne ne connaît la ou les réponses à ces questions. Les gens cherchent encore et toujours comme des fous pour essayer de comprendre. Et cela nous échappe. Jung s'intéressait aux théories de la synchronicité qu'il décrit comme : « un phénomène qui semble principalement lié à des conditions psychiques c'est-à-dire des processus de l'inconscient ». OK.

Et aussi qu'il s'agirait de l'occurrence simultanée de deux événements liés par le sens et non par la cause. Je continue ? Dans : Synchronicité et Paracelsica [Albin Michel, 1988], Jung écrit ceci :

Il y a longtemps déjà que le problème de la synchronicité m'occupe : de façon sérieuse, plus précisément, depuis le milieu des années vingt, le temps où, étudiant les phénomènes de l'inconscient collectif, je rencontrais sans cesse des connexions séries ou termes groupés - que je ne parvenais plus à expliquer par le hasard. Il s'agissait en effet de « coïncidences » dont l'apparition présentait un tel caractère de « sens » que dans leur cas l'improbabilité, d'un hasard ne pourrait s'exprimer que par un nombre d'une grandeur immense.

Je citerai, simplement à titre d'exemple, un cas que j'ai observé. Dans un moment décisif de son traitement, une jeune patiente eut un rêve où elle recevait en cadeau un scarabée d'or. Tandis qu'elle me racontait son rêve, j'étais assis le dos tourné à la fenêtre fermée. Soudain, j'entendis derrière moi un bruit, comme si quelque chose frappait légèrement à la fenêtre. Me retournant, je vis qu'un insecte volant à l'extérieur heurtait la vitre. J'ouvris la fenêtre et attrapai l'insecte en vol. Il offrait avec un scarabée d'or l'analogie la plus proche qu'il soit possible de trouver sous nos latitudes : c'était un scarabéidé de la famille des lamellicornes, hôte ordinaire des rosiers : une cétoine dorée, qui s'était apparemment sentie poussée, à l'encontre de ses habitudes normales, à pénétrer juste à cet instant dans une pièce obscure. Je suis bien obligé de dire qu'un tel cas ne s'était jamais présenté à moi auparavant ni ne s'est représenté par la suite ; de même ce rêve qu'avait eu ma patiente est resté unique en son genre dans le champ de mon expérience.

Je ne pourrai jamais cacher à personne que cette histoire me fascine à l'os. Encore une fois, tout ça c'est la faute au journal, à la neige blanche, au chemin du coeur, au kimono bleu pâle très pâle, à mes cours de russe, et au scarabée d'or. Et à ce fil de soie rouge.