102. fleur blanche pour une nuit noire

Le Lilium candidum ou lis blanc est une belle fleur qui pousse à partir d'un bulbe formé d'écailles jaunes et très longues. Le bulbe serait comestible mais j'ai jamais essayé d'en manger. Dès l'automne, les feuilles réunies en touffes naissent du bulbe et, au printemps suivant, on voit vite apparaître une tige florale qui peut facilement dépasser un mètre de hauteur.

Le Lilium candidum est une de mes fleurs préférées. Les feuilles sont lancéolées et elles n'ont pas de pétioles, leur sommet est pointu et le bord ondulé ; elles sont glabres, avec une surface supérieure brillante et lustrée. Plus on monte sur la tige, plus les feuilles sont petites.

Les fleurs qui arrivent à maturité en juin et juillet sont groupées au sommet de la tige. Elles ont cinq ou six beaux pétales blancs dont le sommet est retourné vers l'extérieur et vers l'arrière. Et elles portent cinq étamines jaunes. Le pollen est jaune orangé et l'odeur est parfaitement suave.

De plus, elles ont une fort jolie histoire. Le nom lilium candidum est tiré du latin lilum [lui-même venant du grec leirion = délicat, tendre]. Il semble qu'il serait question du lis sur une tablette sumérienne [> 5000 ans]. Wow.

Selon la légende, deux gouttes de lait s'échappèrent un jour des lèvres d'Hercule [bébé] tétant le sein de Junon endormie. Une goutte de ce lait se répandit dans le ciel et créa la voie lactée. L'autre tomba sur la terre et fit naître le lis blanc.

Une autre légende ? Le jour où Ève fut chassée du paradis après avoir mangé la pomme, elle versa quelques larmes qui firent pousser des lis.

Et l'Histoire ? Sous le règne de Louis VII, en 1147, après la deuxième croisade, le lis devint le symbole de la Royauté. Il fut d'abord appelée fleur de Louis puis fleur de lux [lumière] et enfin fleur de lis. Cet emblème disparut avec la Révolution.

Autre chose : le lis blanc est gravé sur de vieilles pièces de monnaie devenues extrêmement rares pour ne pas dire introuvables, le Blanc aux lis accotés [1429] de Charles VII le Victorieux.

Qui ignore encore que le fameux lis fut l'emblème floral du Québec de 1963 à 1999 ? Pour des raisons pratiques, il fut remplacé par l'iris versicolore.