101. journal du dimanche

Quel magnifique dimanche ! Mais est-ce bien dimanche ? Je termine cette page au plus vite, je la mets en ligne et je m'évade dans les Cantons de l'est jusqu'à demain soir tard pour profiter un peu de la montagne et de la forêt d'automne avec ce qui reste de feuilles jaunes rouges et oranges.

Hier soir, j'ai finalement découvert le moyen de recevoir par email les informations saisies sur un formulaire sans que l'utilisateur n'aie besoin de passer par sa boîte aux lettres. Ça, c'est mon nouveau bidule [qui fonctionne, s'il-vous-plaît] pour les Carnets rouges.

Et c'est qui l'auteur des codes et du mode d'emploi ? Thomas VAN STEENWINCKEL, sur www.phpindex.com/trucsetastuces.

Le script lit le formulaire, compose le message du mail, et il poste le mail. Et ce n'est pas tout. Le bidule renvoie l'utilisateur vers une page html qui lui dit merci et bla bla bla. C'est pas beau, ça ? N'oublions pas que ces codes ne sont pas « de moi ». Moi, j'ai juste suivi la recette et j'ai fait mes trois pages [celle de envoi_form.php, celle du formulaire_publier.html et la page merci.html.

Le but de cet exercice c'est faire avancer les choses sur les Carnets rouges, toujours dans l'esprit initial de sortir un peu du journal pour écrire autre chose. Ça part du principe qu'à plusieurs on est plus forts que tout seul. Il s'agit d'oser envoyer un premier texte. Un peu comme quand vous m'écrivez à moi : « j'aurais pu écrire ce que j'ai lu de vous. » Quand on dit ça, en général, c'est qu'on a envie d'écrire. Là, sur ce formulaire-là, c'est un des lieux possibles pour essayer, lancer vos mots à votre façon. Librement. Je les publierai.