73. rester couchée

dragon sigurdr
[aide-moi, petit dragon]

Il est grand temps que je déniche quelque part ce kimono de soie bleu pâle très pâle avec des dragons roses et oranges dans le dos et sur les seins. Il doit bien se trouver dans quelque quartier chinois [ou ailleurs] de quelque grande ville du monde [ou ailleurs]. Plus que temps. Le temps, ça existe.

Quoi ? Le temps n'existe pas ? Je dois délirer, j'en oublie ma « théorie chérie ». Faut croire que c'est parce que j'ai décidé depuis deux jours, et pour toujours, de rester couchée. Peut-être.

Rester couchée, c'est le maximum que je peux faire maintenant. Et je me demande si je trouverai quelque chose de plus intéressant un jour. Le lit, si ce n'est pas pour l'amour, autant rester couchée. Alors je resterai couchée.

J'avais rêvé de ce kimono au printemps. Et l'idée c'était qu'à force de rêver, le rêve finirait par se matérialiser. Mais ça, ça ne marche pas. Les rêves qui se réalisent, c'est juste à la dernière page des contes de fée qu'on voit ça. Et la dernière page de mon conte de fée à moi, quelqu'un qui disait m'aimer et me protéger forever l'a arrachée. Frouuusht. Déchirée. Il manque une page à ma vie.

Faites pas attention. Pas de panne, pas de déprime à l'horizon : Love fait pas de fièvre et n'a pas attrapé le typhus murin, ni le sida, ni le choléra, encore moins le cancer. Pas de panne [bis] d'écriture non plus : Writing se porte bien. Bof.

En fait, tout va pour le pire dans le plus pire des mondes. Sauf que si je mettais la main sur ce kimono [ou si j'enfilais le kimono de soie bleu pâle très pâle avec des dragons sur les seins et dans le dos sur mon joli corps amoureux], tout irait pour le mieux dans le plus mieux pire des mondes. Vrai. Rien ne serait pas pareil. Mais d'ici à ce que je le retrouve [le kimono], je vais rester couchée.

Rester couchée, c'est le maximum de ce qu'un être humain peut faire quand il a fait tout le reste. Et je me demande si je finirai par trouver quelque chose de plus intéressant un jour. Le lit, si ce n'est pas pour l'amour, autant rester couchée. Alors je veux rester couchée forever.